Cet article date de plus de 7 ans

9ème finale nationale des Ovinpiades des Jeunes Bergers : 2 Bourguignons en lice

Les Ovinpiades des Jeunes Bergers ont pour objectif  de promouvoir le métier d’éleveur ovin et de susciter de nouvelles vocations auprès des élèves âgés de 16 à 24 ans, suivant une formation en lycée agricole du CAPA au BTS. Deux Bourguignons participent à la finale nationale.

Inciter les jeunes à devenir berger

Dans une dizaine d’années, 58 % des éleveurs de brebis partiront à la retraite. D'où l'importance de renouveler les générations car  à eux seuls, ils détiennent 43 % de la production moutonnière française. En organisant les Ovinpiades le challenge de la filière ovine est d’installer 8 000 éleveurs de moutons dans les 10 prochaines années pour remplacer les  actifs partant à la retraite.
Grâce  au rééquilibrage des aides de Bruxelles, obtenu en février 2009, la conjoncture économique permet une installation sereine et optimiste. 

Les Ovinpiades offrent aux futurs éleveurs la  possibilité de découvrir une filière ou d’approfondir  leurs connaissances.
Les professionnels de la filière sont réunis dans l’action « Reconquête Ovine », pilotée par la Fédération Nationale Ovine.
L’un des objectifs majeurs est de proposer une formation améliorée aux futurs éleveurs, une meilleure diffusion des acquis et des innovations et un appui technique mieux adapté aux nouveaux enjeux.
La contribution interprofessionnelle à la Reconquête ovine est portée par un réseau de 6 animateurs interrégionaux, organisateurs notamment de cette manifestation.
Par ce concours, Interbev Ovins et l’ensemble de la filière souhaitent attirer les jeunes vers cette production au potentiel réel.

Une finale Bourgogne très disputée

La finale régionale Bourgogne a eu lieu le jeudi 30 janvier 2014 au "Pôle ovin de Charolles".  Elle réunissait des élèves âgés de 16 à 24 ans, en formation en lycée agricole (CAPA au BTS). Soit environ 100 candidats provenant 8 établissements d’enseignement agricole de la région :
- LEGTA La Barotte Haute Côte d’Or (21)
- LEGTA du Morvan (58)
- CFA de Fontaines (71)
- CFA CharollaisAutunois (71)
- CFA de Challuy (58)
- LEGTA Cosne-Nevers (58)
- LEGTA d’Auxerre La Brosse (89)

- MFR du Jovinien (89).

Une quarantaine de finalistes aux 9e Ovinpiades

A l’issue des sélections régionales, une  quarantaine de jeunes bergers sont en lice pour le  titre national, le samedi 22 février 2014, au Salon International de l’Agriculture, Porte de Versailles.
Parmi eux deux Bourguignons.

Albert Corenti, 16 ans, élève en seconde au Lycée agricole de Nevers Challuy.
Originaire de Magny Cours il a découvert le monde agricole par son père, double actif, qui possède une centaine de brebis. Plus tard, il souhaite s'installer et devenir agriculteur. Ses moments préférés sont l'agnelage, les foires et concours. Très motivé, Albert espère comptabiliser le maximum de points au parage, épreuve qu'il préfère dans ce championnat.

Alexis Collaud, 20 ans, élève en B.T.S. Productions Animales au Lycée agricole de Fontaine à Charrolles. Originaire de Bussy le Grand, ce fils d'agriculteur souhaite devenir marchand de bestiaux. Sa race de brebis préférée est la Texel. Il apprécie particulièrement les manipulations de troupeaux et notamment le tri. Sportif, Alexis est très motivé par cette finale.
 
Identiques à celles de la sélection régionale, les épreuves pratiques se déroulent sur les rings de présentation, Hall 7.1.

 

Les épreuves

Quizz.
Il se déroule en salle. Cette épreuve théorique a pour objectif de valider les connaissances du candidat sur l’élevage ovin : filière, alimentation, reproduction, sélection, logement, état de santé, races….

Le tri de brebis.
Les candidats ont pour mission de faire passer un lot de 15 brebis dans un couloir de contention, puis d’isoler 3 brebis repérées grâce à leur boucle électronique.

Le parage.
A l’aide d’une cage de retournement, ils devront tailler les onglons de la brebis en un temps donné. Le jury chronomètre et note la précision du geste, la  manipulation des ovins, le respect des consignes de sécurité…

La manipulation et note d’état corporel.
Le concurrent a 3 minutes pour donner une note d’état corporel à 3 animaux. Puis il doit saisir une brebis, la faire sortir du parc, la faire marcher suivant un parcours balisé,  l’asseoir dans une zone définie et la relâcher dans le parc d’attente. Les techniques de notation et de manipulation sont alors évaluées, en veillant à ne pas favoriser la force devant le savoir- faire.

L’épreuve sanitaire en 3 étapes.
Le candidat tire au sort un produit et complète une fiche (type de produit, mode d’administration, posologie, temps d’attente, contre-indications, contraintes).
Le jury désigne une brebis à traiter et le candidat juge l’état de santé de l’animal. Le jury donne le poids de la plus petite et de la plus grosse brebis et le poids moyen du lot.
Le candidat doit indiquer sur quel poids il se base pour traiter le lot, calcule la dose à faire en fonction de la posologie indiquée et règle le pistolet.


Chiffres clés 2013 des productions ovines lait & viandes (Groupe Economie du Bétail - Institut de l'élevage)

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
salon de l'agriculture agriculture