• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Gray : à droite, une guerre de succession suicidaire ?

C’est la seule ville que l’UMP craint de perdre dans la région. La socialiste Claudy-Chauvelot Duban entend bien profiter des divisions de la droite entre Christophe Laurençot et Patrice Debray.

Par Jérémy Chevreuil

Une succession, c’est toujours compliqué. En famille comme en politique.
A Gray, l’UMP Michel Alliot ne se représente pas.
Le maire sortant a adoubé son adjoint, Christophe Laurençot, lui aussi UMP. Très impliqué dans le Festival Rolling Saône et soutenu par le député Alain Chrétien, Christophe Laurençot n’a pas réussi à empêcher la dissidence de Patrice Debray. L’ancien député (suppléant d’Alain Joyandet, il a siégé à l’Assemblée nationale de 2007 à 2010) a constitué sa propre liste.

Face à ces deux hommes de droite, la gauche mise sur une femme, Claudy Chauvelot-Duban, conseillère générale et conseillère municipale sortante. Elle avait été battue de 58 voix en 2008. En 2012, Claudy Chauvelot-Duban était candidate aux législatives face à Alain Chrétien et avait largement devancé le futur député, sur la ville de Gray, avec 54,9% des voix.

Ce contenu n'est plus disponible

 

Sur le même sujet

Jacqueline Gourault, ministre de la cohésion des territoires, dans la Nièvre ce lundi

Les + Lus