Basket Pro A : fin de l'aventure pour la JDA tombée à Limoges (80-64)

CSP Limoges - JDA Dijon Basket : les Dijonnais se sont inclinés dans le match 5 des demi-finales (80-64) et ne verront pas la finale.
CSP Limoges - JDA Dijon Basket : les Dijonnais se sont inclinés dans le match 5 des demi-finales (80-64) et ne verront pas la finale.

C’est donc la fin de l’aventure pour la JDA Dijon Basket. Largement battus hier soir dans le match 5 de la demi-finale des playoffs (80-64), les Dijonnais sont éliminés, aux portes de la finale. Cruel, mais finalement logique. Face au CSP Limoges, la marche était (un peu) trop haute.

Par Kevin Blondin

Les Dijonnais étouffés d’entrée

Pour ce 5ème match en neuf jours entre les deux équipes, le suspense n’a que très peu duré. Dans une salle de Beaublanc surchauffée, les Limougeauds ont d’entrée imprimé leur rythme et étouffé les Dijonnais. Littéralement dépassé par le collectif du CSP, la « Jeanne » a explosé en l’espace de 10 minutes pour se retrouver larguée à la fin du 1er quart-temps (32-11). Les coéquipiers de Boungo Colo ont débuté idéalement ce match avec notamment une grande adresse à 3 points (5/6). Ce premier quart-temps a conditionné la suite du match, car ensuite, avec un tel écart, les locaux ont géré, et les Dijonnais ont essayé, en vain, de réduire l’écart.

La bande à Andre Harris a pourtant fait de son mieux par la suite en remportant symboliquement les trois derniers quart-temps (18-17, 17-14, 18-17). Une belle réaction d’orgueil des joueurs de la JDA qui ont souhaité quitter Beaublanc la tête haute. 


Pour la JDA c’était le match de trop

Après tant de combats menés cette saison, ce match est apparu comme étant celui de trop pour une équipe dijonnaise à l’effectif limité. Bien que Ferdinand Prénom ait été l’auteur d’une belle série en demi-finale, les espoirs dijonnais ont trop longtemps reposés sur le cinq majeur composé de TJ Campbell, Mykal Riley, Andre Harris, Anthony Dobbins et Zach Moss. Derrière, les remplaçants sont trop rarement venus les épauler. Lors des 5 matchs face à Limoges le banc dijonnais n’a inscrit que 53 points, dont 29 pour le seul Prénom.

Après 30 matchs de saison régulière, deux en quart face au MSB Le Mans et quatre face au CSP Limoges, ce cinquième match était certainement le match de trop pour des joueurs qui ont tellement donné depuis septembre, ce qu’a reconnu le coach bourguignon : « On a vu la différence ce soir entre une équipe bâtie pour jouer le titre et une autre qui finit sur les rotules ».

"On ne nous attendait nulle part, ni en Coupe, ni en Championnat. On s’est battus et on a atteint les demi-finales de ces deux compétitions. La demie en Pro A, c'est historique pour le club !" Ferdinand Prénom


Le CSP Limoges de retour au premier plan

Pour Limoges en revanche, l’aventure continue. Cela faisait 14 ans que le CSP Limoges attendait ce retour au premier plan. En effet, pour la première fois depuis l’an 2000 les Limougeauds vont disputer la finale du championnat de France de Pro A. Cette année là, le CSP avait décroché son 9ème titre de champion de France en battant Villeurbanne en finale. Et le 10ème, Jean-Marc Dupraz l’a déjà en tête : « Je pense au titre » a-t-il déclaré à l’issue de la rencontre. Il se félicite de ce succès face aux Bourguignons et de l’échéance à venir : « On ne joue pas tous les ans des finales ». Cette finale, le CSP Limoges la jouera soit face au SLUC Nancy, soit face à la SIG de Strasbourg qui disputent ce soir, eux aussi, un 5ème match décisif.


Pour la JDA une saison historique tout de même

Bien que logiquement déçue après la rencontre l’équipe dijonnaise peut néanmoins porter un regard plus que positif sur sa saison : « la saison a été plus que formidable, il faut s’en rappeler et penser à l’avenir » a déclaré à chaud Jean-Louis Borg. De nombreuses satisfactions sont à retirer malgré leur échec en demi-finale. C’était tout d’abord la première fois de son histoire que la JDA Dijon Basket atteignait les demi-finales de Pro A. Une performance historique dont le coach Jean-Louis Borg est le principal artisan, lui qui fut d’ailleurs élu meilleur entraîneur de l’année. Anthony Dobbins a de son côté reçu le titre de meilleur défenseur de Pro A, ce qui a récompensé les efforts de la défense dijonnaise, la meilleure du championnat en saison régulière. Enfin, cette saison aura aussi été marquée par l’invincibilité des Dijonnais au palais des sports en saison régulière. Quinze victoires en autant de rencontres qui ont ravi les supporters Côte d’Oriens. Si l’on rajoute à cela deux succès en coupe de France, un face au Mans en quart et un face à Limoges en demie, le bilan à domicile se porte même à 19 victoires en 20 matchs disputés à la maison, pour une seule petite défaite. Une défaite qui coûte une finale de Pro A, mais qu’importe la saison fut belle, à l’année prochaine...

 

Le reportage de Théo Souman et Jean-Louis Saintain

Intervenants : Annick, Supportrice du Limoges CSP - Michel Renault, Président de la JDA Dijon - Fréjus Zerbo, Pivot du Limoges CSP - Mykal Riley, Ailier de la JDA Dijon Basket - Ferdinand Prenom, Pivot de la JDA Dijon Basket - Jean-Louis Borg, Entraîneur de la JDA Dijon Basket
Basket Limoges/JDA
Fin de saison pour les basketteurs de la JDA. Hier soir, dans le 5e et dernier match de la demi-finale, ils ont perdu à Limoges, 80 à 64. Dijon était l'équipe surprise du dernier carré, et a été logiquement dominée par un club qui vise le titre de champion de France. Reportage à Limoges Théo Souman / Jean-Louis Saintain.

A lire aussi

Sur le même sujet

Transport de l'eau de Pontarlier aux Granges-Narboz : installation de canalisation

Les + Lus