Seurre : Morgane Denzler présente son oeuvre aux résidents de la maison de retraite

Morgane Denzler dévoile son oeuvre aux résidents de la maison de retraite de Seurre. C'est le fruit de leurs souvenirs de voyages et de leurs portraits.
Morgane Denzler dévoile son oeuvre aux résidents de la maison de retraite de Seurre. C'est le fruit de leurs souvenirs de voyages et de leurs portraits.

En janvier dernier, la photographe Morgane Denzler a passé quinze jours dans la maison de retraite de Seurre pour recueillir les récits de voyages d'une quinzaine de pensionnaires qu'elle a photographiés. Trois mois après, elle est revenue dans cet établissement pour présenter son oeuvre.

Par Maryline Barate

L'émotion était palpable! Un peu plus de trois mois après sa résidence d'artiste à la maison de retraite de Seurre, en Côte-d'Or, Morgane Denzler a retrouvé les résidents avec qui elle a travaillé sur leurs récits de voyages, leurs souvenirs d'ailleurs. Lors du vernissage, le 20 mai dernier, une dizaine d'entre eux étaient présents et ont découvert leurs portraits légendés par une phrase tirée des longs échanges qu'ils ont eus avec la photographe. 

Le format et la composition de l'oeuvre rappellent les fiches administratives et leur froideur. Mais dès qu'on s'approche et qu'on lit les légendes, on retrouve la personnalité de chaque résident qui a participé au projet. Les portraits ont été réalisés avec un polaroïd pour montrer le temps qui passe, la vie qui s'efface. Un questionnement sur la mort et l'oubli hautement sensible en maison de retraite. 

L'oeuvre est à découvrir au centre hospitalier de Seurre jusqu'au 10 juin prochain.

Le reportage de M. Barate et I. Rivierre avec :
  • Dominique Bailly, fils de Suzanne résidente de la maison de retraite
  • Lily Demaizières, résidente de la maison de retraite
  • Morgane Denzler, photographe


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus