• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Sombernon célèbre le courage de personnes qui, le 15 août 44, ont évité une fin tragique au village

Une plaque commémorative a été inaugurée dans le hall de la mairie de Sombernon. Conjointement dévoilée par le maire et par la petite nièce du colonel Ludwig Fabricius, elle rappelle les faits qui se sont déroulés le 15 Août 1944 et rend hommage aux personnes qui ont, par leur comportement, permis d'épargner le village et ses habitants, en évitant d'épouvantables représailles. / © France 3 Bourgogne
Une plaque commémorative a été inaugurée dans le hall de la mairie de Sombernon. Conjointement dévoilée par le maire et par la petite nièce du colonel Ludwig Fabricius, elle rappelle les faits qui se sont déroulés le 15 Août 1944 et rend hommage aux personnes qui ont, par leur comportement, permis d'épargner le village et ses habitants, en évitant d'épouvantables représailles. / © France 3 Bourgogne

Vendredi 15 août 2014, une cérémonie commémorait le courage de Sombernonnais et d’un officier allemand qui, le 15 août 1944, ont permis que Sombernon ne connaisse le sort tragique d’Oradour-sur-Glane.

Par Muriel Bessard

C’est un épisode étonnant de l’histoire de la seconde guerre mondiale que la commune de Sombernon a commémoré vendredi 15 Août 2014, 70 ans après les faits, pendant une partie de la journée : comment une femme, Berthe Large, par son courage a réussi à sauver son village d’une destruction inévitable après une fusillade entre résistants et soldats allemands.

Pour célébrer cette femme et d’autres habitants qui ont joué un rôle dans cette histoire, la cérémonie s'est déroulé en plusieurs endroits :
 - une messe à l’église
 - la lecture du récit de la journée à l’endroit où tout s’est joué
 -une halte devant le monument aux morts


Que s’est-il passé ce 15 août 1944 ?

(Récit largement inspiré de celui rédigé dans le journal de Sombernon par René Lefaure, un témoin de l’événement)

Vers 8 heures ce jour-là, un véhicule des Forces Françaises de l’Intérieur (FFI) est arrêté dans le centre du village de Sombernon (Côte-d’Or) pour faire réparer un pneu crevé, arrive un convoi allemand de 4 véhicules.

Les résistants font feu aussitôt obligeant les soldats allemands à se réfugier le long des maisons bordant la rue.

Les tirs terminés, les soldats allemands font sortir tous les habitants de Sombernon -avec plus ou moins de « douceur »- et les parquent devant le cimetière. Le massacre d’Oradour-sur-Glane dans la Haute-Vienne qui a eu lieu le 10 juin 1944 est déjà connu.

Les Sombernonnais, terrorisés, pensent connaître le même sort.

Après le passage d’un camion allemand, ils sont séparés, les hommes d’un côté, les femmes et les enfants de l’autre, déplacés puis relâchés encore plus tard.

Finalement, les habitants en sont quittes pour quelques heures de terreur.

Les lieux des événements du 15 Août 1944 à Sombernon


Les habitants pensent être l’objet d’un miracle

Ils pensent avoir échappé au pire grâce à un miracle de la Vierge (c’est le 15 août !). En, fait, ils l’apprendront par la suite, c’est grâce au geste courageux de Berthe Large, l’hôtelière du village, qu’ils ont été épargnés.

En effet, lors de la fusillade, un officier, le colonel Fabricius est atteint d’une balle au bras et se réfugie dans la descente de cave de l’hôtel Bellevue.

L’hôtelière, Berthe Large, le fait entrer dans la salle de restaurant. Mais l’hémorragie est telle qu’elle décide d’aller chercher le médecin.

Armée d’un mouchoir blanc, elle traverse donc la rue et revient avec le médecin ainsi que le maire et le curé.

Correctement pansé, l’hémorragie stoppée, le colonel Fabricius est emmené à Dijon pour être soigné non sans avoir promis auparavant de tout faire pour leur épargner les représailles allemandes.

C’est donc lui qui donnera la consigne de ne pas tuer les habitants de Sombernon. Un geste courageux de sa part, car Hitler avait donné l’ordre de détruire les villages où les soldats allemands étaient pris à partie. Cette action lui a d'ailleurs valu d'être dégradé. 

Le colonel Ludwig Fabricius / © France 3 Bourgogne
Le colonel Ludwig Fabricius / © France 3 Bourgogne


Une plaque commémorative inaugurée à la mairie de Somberon

Vendredi 15 Août 2014, pour les 70 ans de ces événements, une cérémonie a rassemblé la population de Sombernon, et les descendants du Colonel Ludwig Fabricius.

Etaient présents, la fille, la petite-fille, l'arrière petit-fils, et la petite-nièce de l'officier Allemand.

Cette dernière a d'ailleurs pris la parole au cours des discours officiels à la mairie, pour dresser le portrait de l'homme qu'était Ludwig Fabricius. Avec le maire, Rémy Garrot elle a dévoilé la plaque commémorative accrochée dans le hall de la mairie.
 / © France 3 Bourgogne
/ © France 3 Bourgogne
La commune de Sombernon entretient l'amitié franco-allemande: elle fêtera cette année, ( week-end du 22 au 24 Août) les 40 ans de son jumelage avec la commune de Lauterecken. 

Le reportage de Caroline Jouret, Pierre Tiessen, et Yoann Danjou
Avec
René Lafaure - Témoin des événements du 15 Août 1944 - (13 ans en 1944)
Rémy Garrot - Maire de Sombernon
Sombernon (21) : 70ème anniversaire du 15 Août 1944

 

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus