• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : un magistrat est visé par deux plaintes pour avoir tenu des propos racistes

Les plaintes pour injures raciales visent un avocat général. Elles ont été déposées par un prévenu qui comparaissait lors d’une audience non publique le 13 août dernier et sa compagne. 

Par Muriel Bessard

Ce sont des articles du Canard Enchaîné et du Point qui ont mis toute l’histoire au jour. Jean-Michel Ezingeard, avocat général à Dijon, est l’objet de plaintes pour diffamation raciale de la part d'un prévenu et de sa compagne après avoir tenu des propos racistes lors d’une audience de la Chambre de l’instruction.Il aurait notamment évoqué le fait, raconte la plaignante, que "tous les gitans sont des voleurs" et clairement fait le lien entre le fait d'avoir des tatouages et être un délinquant

Une audience pour obtenir une liberté conditionnelle

Lors de cette audience de la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Dijon, le 13 août dernier, un homme de 53 ans, qui fait partie des gens du voyage, comparaissait pour obtenir une libération conditionnelle. Il est soupçonné d’avoir commis une série de cambriolages en Saône-et-Loire. Il est en détention provisoire depuis décembre 2013 à la maison d'arrêt de Varennes-le-Grand en Saône-et-Loire. Il comparaissait en présence de sa compagne qui vit dans la Loire. 


« Des gens qui (…)  ont fait du vol un mode de vie »

C’est lors de sa réquisition que l’avocat général aurait tenu les propos qui lui sont reprochés. Selon le Canard Enchaîné (dans son édition du 20 août), Jean-Michel Ezingeard aurait dit :"c'est une affaire à l'ancienne, il y a des noms difficiles à porter. Cela concerne des gens du voyage, qui, comme chacun sait, ont fait du vol un mode de vie". Il aurait également évoqué "leur mode de vie fait de rapines et de combines en tout genre."

Des propos jugés humiliants

La compagne du prévenu, jointe par téléphone s'est dit outrée et humiliée par les propos "atroces" tenus par l'avocat général. Elle estime que c'est de "l'acharnement gratuit". Elle raconte aussi que son avocat, Me Dominique Marty, avait tenté de s'insurger contre les propos du magistrat mais que la présidente de la chambre de l'instruction l'avait rembarré. 
Me Dominique Marty a expliqué, quant à lui, à France 3 Bourgogne, que ses clients s'étaient sentis stigmatisés par ces propos tenus par un magistrat qui "est parti en live". 

La réaction du parquet 

Un collègue de l'avocat général Jean-Michel Ezingeard a expliqué par téléphone à France 3 Bourgogne, que "dans ce dossier, seul le procureur de la république communiquera en temps et en heure". Mais le procureur adjoint de Dijon, Thierry Bas, a expliqué que, si les plainte avaient bien été reçues ce mercredi 20 août, il y avait "peu de chance" qu'une communication soit faite sur cette affaire. 

Le reportage d'Anne Berger, Elvire Simon et Cécile Frèrebeau avec Dominique Many, avocat au barreau de Mâcon

Plainte contre un avocat général



 

 


Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus