Des entreprises de Bourgogne à l’Elysée pour fêter les 34 plans industriels de la France

Plusieurs entreprises, dont la société Unowhy basée en Saône-et-Loire, étaient invitées à l’Elysée pour fêter le 1er anniversaire des 34 plans industriels de la France le 9 septembre 2014. / © AFP PHOTO / POOL / PATRICK KOVARIK
Plusieurs entreprises, dont la société Unowhy basée en Saône-et-Loire, étaient invitées à l’Elysée pour fêter le 1er anniversaire des 34 plans industriels de la France le 9 septembre 2014. / © AFP PHOTO / POOL / PATRICK KOVARIK

Il y a un an, le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg présentait "34 plans de reconquête" pour permettre l’émergence d’une "nouvelle France industrielle". Une exposition de prototypes innovants issus de ces 34 plans était organisée mardi 9 septembre 2014.

Par B.L.




La tablette numérique TED (Tablette pour éducation digitale) est fabriquée à Montceau-les-Mines, en Saône-et-Loire, depuis 2012. Sa dernière version la tablette SQOOL a été présentée à l’Elysée en compagnie d’autres prototypes issus des 34 plans industriels.



Il y avait notamment RB3D, le premier exosquelette français, mis au point dans l’Yonne par la PME Rb3d. Ce robot collaboratif, qui peut aider une personne à porter des charges allant jusqu'à 100 kilos, "permet de réduire la pénibilité physique des tâches manuelles". 


Parmi les autres objets présents figuraient aussi un mini-drone, un véhicule électrique de la Poste muni d'une pile à hydrogène, un T-shirt connecté bardé de capteurs des rythmes cardiaque ou respiratoire, une jambe "bionique" destinée aux personnes amputées, un avion de tourisme tout électrique ou des lunettes à réalité augmentée.

Quel est l'objectif des 34 plans de la nouvelle France industrielle ?

François Hollande s'est dit "émerveillé" par ces innovations et a souligné que "cinq des douze objets connectés les plus vendus aux Etats-Unis sont français".

Les 34 plans industriels engagent 250 entreprises, allant des start-up aux grands groupes. Ils sont soutenus à hauteur de plus de 3,5 milliards d'euros par des deniers publics, a rappelé le président de la République.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus