Cet article date de plus de 6 ans

L'université Bourgogne-Franche-Comté devrait être créée par décret à la fin de l'année

Alain Bonnin, le président de l'université de Bourgogne, a présenté mardi 9 septembre 2014 ses projets d'avenir et son bilan. Avec 27 000 étudiants, l'université confirme son poids dans la région et renforce ses formations locales, il est également revenu sur la fusion avec la Franche-Comté. 

université Dijon
université Dijon

 

durée de la vidéo: 01 min 50
L'université Bourgogne-Franche-Comté devrait être créée par décret fin 2014

 

Reportage de François Latour et Jean-François Guilmard avec :


Des effectifs en hausse


Les inscriptions d'étudiants sont en hausse provisoire de près de 12% au 1er septembre 2014. Dans l'ensemble, les effectifs sont en légère augmentation avec plus de 27 000 étudiants pour près de 400 formations proposées dans la région. La hausse est liée au flux de nouveaux étudiants de première année. En clair, il y a eu plus de bacheliers cette année qu'auparavant. Tous les premiers voeux exprimés à l'Académie de Dijon ont pu être satisfaits. Un mois de bienvenue (29 août au 30 septembre) est organisé pour accueillir les petits nouveaux sur le campus. La cérémonie de rentrée solennelle se déroulera le jeudi 2 octobre.

Formation, les nouveautés 2014/2015


Le Master professionnel industrie du nucléaire. Son objectif est de former les futurs cadres dans l'ingénierie des composants pour l'industrie de l'atome. Elle a été construite en collaboration avec Areva et le soutien du Pôle de l'Industrie Nucléaire. La 2e année qui s'ouvrira en 2015 se fera en alternance.
Le Diplôme universitaire conduite stratégique de l'exploitation vinicole. Il ouvrira à Mâcon en novembre et s'adresse aux candidats ayant déjà un diplôme dans le domaine du vin.
Le Diplôme universitaire intelligence stratégique, influence et normaliastion (ISIN). Il ouvrira en janvier 2015 et permettra de comprendre ce qu'est une norme dans son acceptation géénrale.
Ouverture de 2 masters 2 dont les enseignements sont dispensés en anglais (Biologie des organismes et physique). L’objectif à moyen terme est de proposer au moins un Master international pour chacun des 6 grands domaines d’excellence de l’uB  (Aliment et environnement - Santé (Health) et ingénierie moléculaire - Photonique et matériaux avancés - Apprentissage et Santé (Care) - Patrimoines et Territoires - Vigne et Vin).

Vers la fusion


Le 15 juillet 2014, le Conseil d’Administration a adopté les statuts de l’« Université Bourgogne Franche-Comté » sous la forme d’une Communauté d’universités et établissements (COMUE). A ce jour, ces statuts ont été approuvés par le Conseil d’Administration de six des sept établissements fondateurs. Le Conseil d’Administration de l’ENSAM doit se prononcer le 19 septembre. L’ENSAM a la particularité d’être un établissement national, ce qui entraînait des questions quant au périmètre de l’établissement dans l’Université Bourgogne Franche-Comté. Le Ministère ne s’est prononcé par écrit à ce sujet il y a quelques jours seulement.
L’Université Bourgogne Franche-Comté devrait être créée par Décret en décembre 2014 ou janvier 2015. Pour fonctionner, l’université de Bourgogne s’appuiera sur une structure administrative la plus légère possible qui sera assurée par des personnels délégués par les fondateurs.
L’Université Bourgogne Franche-Comté aura essentiellement des missions de coordination. Elle portera la politique doctorale et la politique de recherche à travers l’attribution des dotations financières des laboratoires. Parmi ses missions, l’Université Bourgogne Franche-Comté portera les réponses aux appels à projets investissement d’avenir.

Les finances


La situation financière de l'université, demeure saine. Pour autant, le contexte national, en particulier le plan d’économies de 50 milliards d’euros, pèse sur l'établissement et les marges de manoeuvre sont de plus en plus étroites. Depuis cette année l’établissement est soumis à la contribution au redressement des comptes publics, ce qui est légitime, mais impacte le budget et voit les dotations de fonctionnement qui lui sont attribuées diminuer. d’investissements », seul susceptible de préparer l’avenir.
Le programme d’investissement ambitieux adopté en 2013. Il a été complété par 2 nouveaux Programmes Pluriannuels d’Investissements (PPI), l’un consacré aux infrastructures scientifiques et aux plateformes de recherche à hauteur de 1 million d’euros, l’autre à la rénovation du bâtiment « Droit-Lettres » où travaillent près de la moitié des étudiants de notre université, et où les conditions de vie doivent être améliorées.


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université région bourgogne franche-comté