Saône-et-Loire : la pression s’accentue autour de Thomas Thévenoud pour qu’il abandonne ses mandats

Rémi Chaintron, président du département de Saône-et-Loire, demande à Thomas Thévenoud de démissionner de son siège de conseiller général
Rémi Chaintron, président du département de Saône-et-Loire, demande à Thomas Thévenoud de démissionner de son siège de conseiller général

Les appels à la démission lancés au député bourguignon se multiplient. De son côté, le président du département de Saône-et-Loire demande à Thomas Thévenoud de renoncer à son siège de conseiller général.

Par B.L.

 

L'ex-secrétaire d'Etat au commerce extérieur Thomas Thévenoud a démissionné 9 jours après son entrée au gouvernement pour des problèmes avec le fisc. Depuis, a été sommé par le PS à "tirer les conséquences" de ses déboires. Il a annoncé, lundi soir 8 septembre 2014, qu'il quittait le Parti socialiste mais qu'il ne démissionnait pas de son mandat de député.


"Thomas Thévenoud ne peut pas rester conseiller général de Saône-et-Loire"


"Je pense que Thomas Thévenoud ne peut pas rester conseiller général de Saône-et-Loire et je le lui ai dit"», a déclaré Rémi Chaintron au micro de France 3 Bourgogne mardi 9 septembre 2014.

"Je pense que la nature de la faute qu’il a commise et qu’il a reconnue d’ailleurs (s’agissant de ses non-déclarations d’impôts même s’il les a régularisées par la suite) pour l’ensemble de nos concitoyens cette faute était répétée, elle ne peut être acceptée", précise Rémi Chaintron.

"Je ne peux pas l’obliger à démissionner, c’est sa responsabilité. Il doit la prendre. Mais, il me parait très compliqué de voir le retour de Thomas Thévenoud. On aura une décision à prendre au sein du groupe majoritaire sur sa présence au sein de notre groupe", conclut le président du conseil général de Saône-et-Loire.

"Personne n'est au dessus des lois"

D’autres personnalités socialistes de Saône-et-Loire ont aussi demandé à Thomas Thévenoud de démissionner de l’Assemblée nationale.

Philippe Baumel, député PS de la 3e circonscription de Saône-et-Loire, avait été un des premiers à réagir sur les problèmes de Thomas Thévenoud avec le fisc. "Quand on n'est pas digne d’être au gouvernement, on n'est pas digne d'être à l'Assemblée", avait-il déclaré vendredi 5 septembre 2014.

"Cet événement a entaché l’élu. Le parti a tranché puisqu’il est exclu du Parti socialiste et du groupe. Après, c’est son affaire personnelle, sauf que je pense que ca va être très difficile pour lui d’intervenir sur les territoires", dit Édith Gueugneau, députée de la circonscription de Saône-et-Loire (DVG)

"Je considère que c’est choquant ce comportement. Pour autant, je ne suis pas dans les indignations vertueuses lorsqu’un homme est à terre", explique Cécile Untermaier, députée de la circonscription de Saône-et-Loire (PS)

De son côté, Jérôme Durain, secrétaire départemental du PS de Saône-et-Loire, estime "que personne n'est au dessus des lois. Qu'on soit simple ou puissant. On a un devoir d'exemplarité. Mais cette démission est normale."

Saône-et-Loire : la pression s’accentue autour de Thomas Thévenoud pour qu’il abandonne ses mandats

Reportage de Stéphane Robert et Cécile Clavaux avec :
  • Christian Paul, député de la 2e circonscription de la Nièvre (PS)
  • Édith Gueugneau, députée de la 2e circonscription de Saône-et-Loire (DVG)
  • Cécile Untermaier, députée de la 4e circonscription de Saône-et-Loire (PS)
  • Marie-Louise Fort, députée de la 3e circonscription de l'Yonne (UMP)

La réprobation d'autres socialistes de Bourgogne

"Je considère qu’il n’a plus sa place parmi nous", déclare Christian Paul, député de la Nièvre.

En Côte d'Or, le Mouvement des Jeunes socialistes estime qu'il serait "souhaitable que Thomas Thevenoud démissionne de ses mandats de député et de conseiller général de Saône-et-Loire.afin de ne pas amplifier la défiance des citoyens envers les élus de la nation". "La situation fiscale dans laquelle Thomas Thevenoud s’était placé est choquante. En effet, les élus doivent être les premiers à répondre du principe d’égalité devant la loi fiscale, découlant de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen", déclare le Mouvement des Jeunes socialistes de Côte d'Or.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus