Miss Alfie, lectrice et blogueuse : " les Mots Doubs et moi, c'est une longue histoire "

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sophie Guillin

Anne-Françoise, plus connue sous le pseudonyme de Miss Alfie, a créé un blog consacré à ses lectures. Nous avons demandé à cette bisontine d'adoption ce que le salon des Mots Doubs pouvait lui apporter...et beaucoup d'autres choses encore !

Anne-Françoise est Bretonne mais vit à Besançon. Elle a créé en 2007 un blog consacré à ses lectures : "Miss Alfie, croqueuse de livres". Elle y parle plutôt littérature, son homme tient la rubrique bandes dessinées. Les Mots Doubs et elle : c'est une longue histoire :



Les Mots Doubs sont ils un rendez-vous important  ? 



Les Mots Doubs et moi, c'est une longue histoire... J'ai toujours une affection particulière pour ce salon : j'ai passé l'entretien d'embauche pour le poste qui m'a permis de venir à Besançon un vendredi de Mots Doubs ! Ce week-end là avait été fructueux à tous les niveaux !

Il y a des chances cette année encore que j'aille y traîner mes guêtres, malgré mes grandes résolutions de ne pas augmenter le nombre à trois chiffres de livres qui attendent d'être lus à la maison !



Est-il facile de rencontrer les auteurs ? 



J'avoue que j'ai toujours une timidité à aller vers les auteurs. J'ai l'impression d'être cruche et de ne plus savoir ce que je voulais leur demander ! Néanmoins, je me souviens de l'édition 2010 où j'avais rencontrée Chochana Boukhobza venue à l'occasion de la sortie de son roman "Le troisième jour". Après l'avoir lu, j'avais recontactée l'auteur et nous avions échangé par mail quelques temps.

J'avais aussi retrouvé une année Léonora Miano rencontrée en 2007 à Saint Malo aux Étonnants Voyageurs, le festival de Saint-Malo. Sans compter Marcus Malte venu une paire de fois aux Mots Doubs et également recroisé avec plaisir aux Quais du polar à Lyon.



Le monde de la librairie a beaucoup souffert, à Besançon :  est ce que cela a un impact sur le quotidien d'une lectrice ?



Sur ma façon d'acheter, oui, clairement. J'évite d'aller dans les grandes enseignes, je tente de privilégier les librairies encore indépendantes de Besançon, et surtout celles où j'arrive à avoir un vrai conseil adapté à mes envies et mes goûts. 

Sinon, je me suis beaucoup mise à l'occasion depuis 2-3 ans. Je suis inscrite sur un site de troc de livres de poche : pour chaque livre de poche envoyé, je reçois un certain nombre de points qui me permettent d'en commander d'autres. Les livres sont d'occasion, cela permet de leur donner une deuxième, troisième, quatrième vie, mais le contenu reste le même ! Après, cela fait aussi écho à une réflexion plus globale que je peux avoir sur le fait d'avoir et la possession... Ai-je vraiment besoin de garder TOUS les livres que je lis ?



Quel est l'intérêt de partager ses lectures via un blog ?



A  l'origine, je voyais surtout le blog comme un carnet de lecture, l'occasion de poser des mots sur des sensations de lecture, d'essayer de comprendre pourquoi un auteur me touche plus qu'un autre, pourquoi un roman m'intéresse particulièrement.

Au-delà de cet aspect, en tant que lectrice, je visite aussi de nombreux blogs quand je cherche des idées de lecture, ou pour cerner un ouvrage et voir s'il pourrait me convenir. J'ose imaginer que l'espace que j'ai créé peut également servir à d'autres lecteurs et les aiguiller vers certains ouvrages.



Comment se distinguer dans un univers numérique où la littérature est très présente ?



J'avoue que je ne fais pas du tout la chasse aux visiteurs ou aux commentaires, je ne cherche pas forcément à lire LE livre à la mode ou qui vient de sortir, je n'hésite pas (et monsieur non plus) à dire qu'un livre pourtant encensé sur d'autres blogs ne m'a pas plus.

Quand, dans un commentaire, un lecteur me dit avoir finalement apprécié un livre qu'il a eu envie de lire grâce à l'une de nos chroniques, c'est l'une des récompenses les plus agréables !

Au final, je trouve que les signes les plus intéressants à observer sur un blog sont sa longévité et la régularité de ses publications !



Vous pouvez également suivre MissAlfie sur la page facebook  de son blog, ou sur twitter.  Elle nous signale l'existence de l'association "Citoyens Clandestins" qui rassemble des amoureux des livres à Besançon, née après la fermeture de la librairie "Les gourmands lisent". 



Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité