Manifestation des agriculteurs : qui va payer pour les dégâts ?

© Jean-Stéphane Maurice
© Jean-Stéphane Maurice

Les dégâts occasionnés par la manifestation des agriculteurs, hier, un peu partout en Franche-Comté, promettent d'être importants. Le montant de la facture n'est pas encore connu mais une question s'impose : qui va payer ?

Par M.J

Dans plusieurs villes de Franche-Comté, la manifestation des agriculteurs s'est accompagnée de dégâts importants. A Vesoul par exemple, il a fallu évacuer les gravas et les pneus calcinés

Plusieurs bâtiments avaient également été en partie dégradés : c'est le cas de la Direction départementale des Territoires (DDT), à Vesoul, ou encore, de la Maison Verte, à Dole, siège du groupe local d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV). Dans un communiqué de presse, les écologistes ont d'ailleurs condamné ces dégradations. Ils estiment que "le discours actuel de la FNSEA à l’encontre des écologistes, décliné pendant les manifestations des agriculteurs, est inutilement agressif et [que] ses auteurs se trompent de cible." ​Ils ajoutent : "Les problèmes réels auxquels est confronté le monde paysan ne trouvent pas sa source dans l’action des écologistes mais dans le mode économique libéral imposé et un choix de développement intensif aujourd’hui obsolète."

Si on ne connaît pas encore le montant de la facture, on peut bien sûr se demande qui va la payer. L'Etat ? La Ville ? Les assurances ? Les agriculteurs ? Pour l'instant, pas de réponse définitive.


Reportage de Maxime Villirillo et Jean-Stéphane Maurice

Conséquences de la manifestation des agriculteurs
Intervenants : Marie-Dominique Aubry, adjointe au maire UMP de Vesoul, et Marie-Jeanne Fotré-Müller, directrice départementale du territoire.


Sur le même sujet

Les + Lus