• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Sanofi : Les grévistes de Quétigny s'invitent au Comité Central d'Entreprise à Antony

Le camp de fortune des grévistes Sanofi du site de Quétigny, lors de leur 5ème semaine de grève (archives) / © FTV
Le camp de fortune des grévistes Sanofi du site de Quétigny, lors de leur 5ème semaine de grève (archives) / © FTV

Ce vendredi 19 décembre, une délégation de grévistes du site Sanofi de Quétigny est partie pour Antony (Hauts-de-Seine) , afin d'obtenir des garanties auprès du Directeur de Sanofi France, dans l'hypothèse où le site serait cédé au groupe Delpharm.

Par F.L.

Obtenir des garanties

La délégation de Quetigny représente 25 salariés, d'autres salariés sont venus d'autres sites pour les rejoindre.
Contactée par France 3 Bourgogne, Sandrine Kliemkiewicz, syndiquée CFDT, nous a donné les informations suivantes :
En premier lieu, les grévistes veulent dénoncer la cession possible du site au groupe Delpharm, un cabinet d'experts a démontré qu'il existait d'autres solutions que la cession.
Mais si d'aventure, la cession se produit, les salariés de Quétigny veulent obtenir des garanties écrites sur la préservation de leurs acquis sociaux. Ils souhaitent bénéficier de la mutuelle et prévoyance de Sanofi, et aussi conserver la participation et l'intéressement de Sanofi. 
Dans l'hypothèse où Delpharm reprendrait le site de Quétigny, ce dernier serait en contrat avec Sanofi pour une durée de 5 à 7 ans. Par conséquent, les salariés estiment comme logique de bénéficier des avantages actuels.

Rencontre à l'issue du CCE

Les salariés actuellement patientent à l'extérieur du siège de Sanofi, et pourront rencontrer Philippe Luscan, directeur Industriel et Directeur de Sanofi France, afin de réclamer les garanties liées à la cession du site de Quétigny à Delpharm.

Les images au siège de Sanofi à Antony (Hauts-de-Seine)

off Sanofi Antony
7 è semaine de grève sur le site de Sanofi à Quetigny, . Une trève des confiseurs est prévue pendant la période des fêtes, mais une délégation de grévistes était présente à Antony en région parisienne ce vendredi où se déroulait le comité central d’entreprise du groupe pharmaceutique Ils souhaitaient obtenir des garanties sur la cession de leur usine à la société Delpharm. Le vice-président se veut rassurant, mais les syndicats ne sont toujours pas convaincus.

L'interview de Loic Mahé, vice Président de Sanofi, et de Eric Faivre, délégué syndical suppléant CGT

ITW Sanofi 7ème semaine de grève
7 è semaine de grève sur le site de Sanofi à Quetigny, . Une trève des confiseurs est prévue pendant la période des fêtes, mais une délégation de grévistes était présente à Antony en région parisienne ce vendredi où se déroulait le comité central d’entreprise du groupe pharmaceutique Ils souhaitaient obtenir des garanties sur la cession de leur usine à la société Delpharm. Le vice-président se veut rassurant, mais les syndicats ne sont toujours pas convaincus. ITW de Loic Mahé, vice Président de Sanofi, et de Eric Faivre, délégué syndical suppléant CGT

 

Sur le même sujet

Bellevesvre, Mouthier, Torpes : les parents amènent des animaux à l’école pour dénoncer la fermeture d'une classe

Les + Lus