• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Guide Michelin 2015 : le restaurant La Côte Saint-Jacques à Joigny perd une de ses trois étoiles

Le guide gastronomique a dévoilé son palmarès lundi 2 février 2015. Comme tous les ans, ce classement fait des heureux et des déçus. Dans l'Yonne, le restaurant L'Aspérule, à Auxerre, gagne une étoile et La Côte-Saint-Jacques, à Joigny, en perd une. En Saône-et-Loire, La Poularde perd sa seule étoile.

Par B.L.

"Quelques défauts d’assaisonnement"

Le chef Jean-Michel Lorain ne cache pas son amertume. "Lors de mon dernier rendez-vous avec la directrice du guide en novembre, celle-ci m’avait indiqué que les inspecteurs avaient relevé quelques défauts d’assaisonnement dans les plats qu’ils avaient goûtés.

Rien d’autre à signaler ? Et bien non rien d’autre et les clients nous disent qu’ils sont satisfaits avait-elle ajouté. Et bien, Il faut croire que ces quelques grains de sel auront suffit à modifier notre classement", indique Jean-Michel Lorain.

"J’en suis bien sûr peiné à titre personnel, mais aussi pour ma famille, mes filles, mes parents, qui vont être très déçus, et pour toute mon équipe qui travaille dur autour de moi avec tant de passion et d’envie, précise-t-il.

Jean-Michel Lorain, le chef du restaurant La Côte Saint-Jacques, à Joigny / ©
Jean-Michel Lorain, le chef du restaurant La Côte Saint-Jacques, à Joigny / ©

"Je vais continuer à embellir la Côte Saint-Jacques"

Mais, le chef bourguignon ne se laisse pas abattre : "J’ai des multitudes de projets en tête, et je vais continuer à embellir la Côte Saint Jacques et faire progresser mon entreprise. Une tranche importante de travaux est en cours et il n’est pas question pour moi de l’annuler ou de la reporter, bien au contraire", conclut-il.

Outre son restaurant, Jean-Michel Lorain est aussi à la tête d'un hôtel quatre étoiles. Le conseil régional de Bourgogne a voté récemment une subvention de 130 000 euros pour aider " La Côte-Saint-Jacques " à entreprendre d’importants travaux afin que l'hôtel puisse obtenir une cinquième étoile. Une pétition a été lancée sur internet pour obtenir l'annulation de ce vote.


Un chef a été distingué à Auxerre

Le chef japonais Keigo Kimura fait partie des lauréats de l'édition 2015 du guide Michelin. Il a décroché une étoile.
Ce professionnel a ouvert son restaurant l'Aspérule, à Auxerre en avril 2014. Récemment, il avait été crédité d’une toque par le Gault et Millau, autre guide gastronomique de référence. 

Deux autres déçus en Bourgogne

Jean-Michel Couron, le chef du seul restaurant étoilé de la Nièvre, perd l'unique étoile de son établissement de Nevers.
En Saône-et-Loire, le restaurant La Poularde, à la Chapelle-de-Guinchay, a aussi perdu son étoile acquise par Olivier Muguet en 2009. Ce dernier avait vendu l'établissement fin 2014.




Le Guide Michelin France 2015

Sur les 26 restaurants trois étoiles de France, la Bourgogne n’en compte plus que deux :

  • "Le Relais Bernard Loiseau", à Saulieu en Côte-d'Or (Patrick Bertron, 1991)
  • "Lameloise", à Chagny en Saône-et-Loire (Eric Pras, 2007)

Le Michelin a aussi distingué 80 deux étoiles (dont 7 nouveaux) et 503 une étoile (37 nouveaux), soit 609 tables étoilées au total.

Le guide propose aussi 646 tables "Bib Gourmand", dont 102 nouvelles, qui proposent une cuisine de moins de 32 euros en province et 36 euros à Paris.

Le Guide Michelin France, vendu en 2014 à 150 000 exemplaires, sera disponible à partir du 6 février. Il se décline en outre en 24 éditions internationales.

A lire aussi

Sur le même sujet

Yonne : François Hollande en visite à Avallon

Les + Lus