Jean-Christophe Péraud : "Je n'envisage pas de gagner le Tour de France 2015"

Jean-Christophe Péraud a fini à la 2e du Tour de France 2014. Mais, il se veut réaliste malgré cette énorme performance réalisée en juillet 2014 : "Je n'envisage pas de gagner le Tour, je n'ai pas la jeunesse de Romain (Bardet) et Thibaut (Pinot)", dit-il.

Jean-Christophe Péraud au prologue of the Tour de Romandie 2011
Jean-Christophe Péraud au prologue of the Tour de Romandie 2011 © © Rama, Wikimedia Commons, Cc-by-sa-2.0-fr


Un nouveau podium pour "JC" Péraud?

L'équipe AG2R La Mondiale, comblée par une saison 2014 "exceptionnelle", a bien l’intention de rester au plus haut niveau mondial à l'image de ses chefs de file français Jean-Christophe Péraud et Romain Bardet (6e du Tour).

"Nous sommes complémentaires, Romain plus sur l'attaque, moi plus sur la défense, capables de se sacrifier l'un pour l'autre", déclare "JC" Péraud.

Un nouveau podium ? "On en rêve, mais c'est loin d'être gagné. Il y a des concurrents qui sont plus à même de faire un podium que moi", réplique le médaillé olympique de VTT 2008, qui a couru sous les couleurs du club SCO Dijon et qui est toujours licencié au club Creusot Cyclisme, en Saône-et-Loire.

Jean-Christophe Péraud est-il vraiment en retard ?

Jean-Christophe Péraud affirme être en retard dans sa préparation en raison des sollicitations de l'hiver ("je n'ai malheureusement pas pu trop faire le vide").
Il se donne le mois d'avril pour première échéance, avec le Tour du Pays Basque puis le Tour de Romandie.

Pour la suite, il compte "aborder le Tour de la même manière que l'an dernier, être dans le même état d'esprit et faire abstraction de la pression extérieure, des médias, de l'engouement populaire".

Des renforts belges pour Jean-Christophe Péraud

Au départ du Tour, Jean-Christophe Péraud devrait avoir en appui un ou deux des renforts de l'intersaison. "On a engagé des coureurs qui savent protéger les leaders du vent de côté", explique Vincent Lavenu, responsable de l’équipe AG2R La Mondiale.

Il s’agit des Belges Jan Bakelants, vainqueur d'étape et maillot jaune du Tour 2013, et Johan Vansummeren, lauréat de Paris-Roubaix en 2011. Deux recrues de choix pour une équipe sans sprinteur d'élite, mais ambitieuse à l'image de Romain Bardet, son coureur emblématique.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme tour de france sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter