• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Basket : la JDA Dijon se relance en battant Bourg après 3 prolongations

Il aura fallu 3 prolongations aux Dijonnais (en blanc) pour battre Bourg-en-Bresse. / © France 3 Bourgogne
Il aura fallu 3 prolongations aux Dijonnais (en blanc) pour battre Bourg-en-Bresse. / © France 3 Bourgogne

Après 8 défaites d'affilée en championnat de France, les basketteurs dijonnais ont enfin retrouvé la victoire ce vendredi 3 avril. Ils ont battu Bourg-en-Bresse 117 à 113, au terme d'un match incroyable (3 prolongations). 

Par T.S.

Au basket, il n'y a jamais de match nul. En cas d'égalité à la fin du temps réglementaire (40 minutes), les deux équipes disputent une prolongation de 5 minutes. Et ainsi de suite. Ce vendredi 3 avril 2015, le public du palais des sports de Dijon a été gâté : il a vu 3 prolongations consécutives ! Le temps nécessaire aux joueurs de la JDA pour se défaire d'une accrocheuse équipe de Bourg-en-Bresse, pourtant en queue de classement (117-113). 

Un scénario incroyable au palais des sports


En tête à la mi-temps (40-36), les Dijonnais ont souffert en deuxième. Mais ils ont été sauvés par un meneur de jeu incroyablement adroit (Erving Walker a marqué 43 points à lui tout seul) et des tirs égalisateurs improbables. "Ca fait plaisir pour le groupe, notait l'entraîneur de la JDA Jean-Louis Borg. Par la manière, l'envie que les joueurs ont montré de l'emporter, et ces tirs improbables pour arracher les prolongations." Ainsi, c'est d'abord Andre Harris qui a marqué à 3 points pour arracher la première prolongation (81-81, 40e minute). Ensuite, c'est Steven Gray qui l'a imité à la fin de la première prolongation pour égaliser à 94 partout (45e). Mais Erving Walker n'est pas parvenu à marquer à temps le panier de la victoire... Il y aura donc une deuxième prolongation... 




Enfin, il y aura une nouvelle égalité après la deuxième prolongation (100-100, 50e).





Fin de la série noire pour la JDA  


C'est au cours de la troisième prolongation de 5 minutes que la JDA parvient enfin à faire la décision. Grâce à l'incontournable Walker, elle s'impose sur un score digne de la NBA (la ligue de basket nord-américaine) : 117 à 113 ! L'intérieur dijonnais, précieux instigateur de la révolte de son équipe par une agressivité au rebond impressionnante, était soulagé à l'issue de cette rencontre interminable : "ça fait un bien fou ! On était sur une série de 8 défaites en championnat, on doutait. Ce soir, je retiens surtout la réaction collective, on n'a jamais lâché."

Pour Dijon, cette victoire est un véritable soulagement. "On n'est pas guéri pour autant, ajoutait Jean-Louis Borg. Cette victoire nous permet de stopper cette mauvaise série qui devenait très pesante. Quelque chose a changé dans le vestiaire ce soir, mais on reste fragile. On perd encore Kévin Joss-Rauze sur blessure, le jeune Olivier Yao-Delon aussi s'est blessé avec les espoirs. Antoine Mendy n'est toujours pas revenu à son vrai niveau... Quand je me retourne vers mon banc, j'ai de moins en moins de joueurs à faire rentrer sur le parquet"
L'intérieur dijonnais Jacques Alingue a été héroïque face à Bourg (8 points, 8 rebonds, 2 contres). / © France 3 Bourgogne
L'intérieur dijonnais Jacques Alingue a été héroïque face à Bourg (8 points, 8 rebonds, 2 contres). / © France 3 Bourgogne

Pour la JDA Dijon, le prochain défi de taille sera une demi-finale de coupe de France, à Strasbourg (actuelle meilleure équipe française) mardi 7 avril. Le vainqueur retrouvera Le Portel (équipe de Pro B, tombeuse de Limoges) en finale de la compétition. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Retraites : Marie-Calire Roussel

Les + Lus