La journée mondiale de l'asthme, c'est aujourd'hui !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cindy Pezzin

En ce 5 mai 2015, journée mondiale de l’asthme, c'est l'occasion de mieux comprendre cette maladie, qui touche 6,7% Français. Il existe différentes techniques pour la soigner. En Bourgogne, le centre thermal de Saint-Honoré-les-Bains propose une cure pour traiter la gêne respiratoire.

Qu’est-ce que l’asthme ?

L’asthme est une maladie chronique. C’est une inflammation des bronches, lesquelles réagissent excessivement à des facteurs extérieurs tels que des allergènes ou des substances polluantes. L’inflammation provoque notamment un épaississement du muscle lisse bronchique entourant les bronches. Sa contraction provoque une réduction de l’espace où l’air circule.

Qui est touché ?

L’asthme est une maladie chronique touchant 6,7% de la population en 2006 en France, soit plus de 4 millions de personnes. C'est la première maladie chronique chez les enfants : 9% sont touchés. Chaque année, la maladie est responsable de 1 000 décès chez les moins de 65 ans.

Pour 70 à 80% des asthmatiques adultes, une cause allergène est à l'origine de la gêne réspiratoire. C'est le cas chez 95% des enfants malades.



Que met en place l’Assurance maladie ?

Fin 2014, l’Assurance maladie a mis en place un service destiné aux asthmatiques baptisé "Sophia". Il permet aux malades de mieux comprendre de quoi ils souffrent et d’adapter leur mode de vie afin de rendre le quotidien plus agréable. Un accompagnement téléphonique avec des infirmiers-conseilles formés spécifiquement est notamment proposé aux malades.

Le service Sophia n’est disponible que dans 18 départements, dont la Côte-d’Or. Pour en bénéficier, les asthmatiques doivent remplir certaines conditions :
  • être âgé de 18 à 44 ans,
  • avoir un médecin traitant affilié à l’Assurance maladie de Côte-d’Or,
  • être rattaché à l’Assurance maladie de Côte-d’Or,
  • obtenir un minimum de deux remboursements d’antiasthmatique dans l’année.

Quels sont les traitements existants ?

Pour soigner l’asthme, il existe des traitements médicamenteux, à combiner à une surveillance régulière. Deux thérapies expérimentales sont également à l’essai contre l’asthme sévère.

La thermoplastie bronchique a été mise au point au Canada et est actuellement testée sur dix patients à l’Hôpital Bichat de Paris et à l’Hôpital Nord de Marseille. Elle consiste à réduire l’épaisseur du muscle lisse en introduisant des électrodes, permettant de chauffer les parois des bronches pendant 10 secondes par radiofréquence. Après trois interventions, toutes espacées de trois semaines, on constate un désépaississement du muscle lisse entre 49 et 78%.

Le centre de recherche de Bordeaux est en train de tester les effets du gallopamil sur une trentaine de patients. Cette molécule est utilisée pour traiter des pathologies cardiaques depuis les années 1980. Après un an, le traitement médicamenteux a permis de réduire de 12% l’épaisseur du muscle lisse.

Où se soigner en Bourgogne ?

Les cures thermales peuvent aussi être effectuées par les malades pour traiter la gêne respiratoire. D'une durée générale de trois semaines, elles sont prises en charge par l'Assurance maladie seulement si elles sont prescrites par un médecin. Les thermes de Saint-Honoré-les-Bains, dans la Nièvre, proposent une cure dédiée aux asthmatiques : certaines sont même entièrement réservées aux enfants. 

Le reportage de Cécile Mathy et Gabriel Talon avec: 
  • Jérémi Perraudin, jeune asthmatique de 10 ans
  • Brigitte Marceau, responsable des voies respiratoires
  • Francis Perraudin, curiste
  • Anne Renaud, directrice de l'établissement thermal de Saint-Honoré-les-Bains
durée de la vidéo : 01min 01
cure pour les asthmatiques à Saint-Honoré-les-Bains


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité