Cet article date de plus de 4 ans

2e tour Présidentielle : horaires, bureaux de vote, procuration, on vous explique tout !

Le second tour de l'élection présidentielle a lieu ce dimanche 7 mai 2017. Les bureaux de vote ouvrent tous à 8 heures du matin. Retrouvez les horaires des bureaux en Côte-d'Or, dans la Nièvre, en Saône-et-Loire et dans l'Yonne.

De 8h à 19h


C'est ce dimanche 7 mai à 8h que les bureaux de vote ouvriront dans toute la Bourgogne pour le deuxième tour de l'élection présidentielle. En revanche, comme au premier tour, plus aucun bureau ne ferme désormais à 18h. Tous les bureaux de Bourgogne fermeront donc  à 19h. Et rassurez-vous s'il y a beaucoup de monde dans votre bureau juste avant sa fermeture, tant que vous y êtes entré, vous pourrez voter, même si l'heure fatidique est passée. 

"Aucun vote ne peut être reçu après la déclaration de clôture. Toutefois, un électeur ayant pénétré dans la salle de vote ou présent dans une file d'attente avant l'heure de clôture peut déposer son bulletin dans l'urne après cette heure", précise une circulaire du ministère de l'Intérieur.


Les procurations, jusqu'à quand ?

En cas d’impossibilité de se rendre aux urnes, vous pouvez confier à un autre électeur la responsabilité de voter à votre place. Les motifs de l’empêchement peuvent être divers (handicap, obligations professionnelles, vacances…) et ne nécessitent désormais plus de justificatif. En théorie, l’établissement d’une procuration est possible jusqu’à la veille du scrutin. Les retardataires peuvent se présenter jusqu’à samedi, dans les commissariats, gendarmeries et tribunaux compétents, en fonction de leur lieu d’habitation. Mais, il faut tenir compte des délais d’acheminement par La Poste vers la mairie. Dépêchez-vous donc...

Quels documents faut-il amener pour voter ?

Si vous ne retrouvez plus votre carte d'électeur, pas de panique, elle n'est pas obligatoire pour pouvoir voter. Il faut cependant obligatoirement se munir d'un document permettant de justifier de son identité au moment de voter. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections