Les 5 choses à faire en cas de piqûre de tique

Si vous aimez vous balader en forêt, vous avez peut-être déjà été piqué ou mordu par une tique. Cette petite bête peu ragoutante fait parler d'elle depuis quelques années car elle diffuse la maladie de Lyme. Explications.

Par Sarah Rebouh

Le Grand Est est l'une des régions les plus touchées par la maladie de Lyme, transmise par la tique, ce petit insecte au corps rond et aux pattes en forme de crochets. La maladie de Lyme ou "borréliose de Lyme" est une maladie infectieuse due à une bactérie appelée Borrelia burgdorferi, transmise par l'intermédiaire d'une piqûre de tique infectée. Le nombre de cas de maladie de Lyme était estimé à plus de 54.600 en 2016 par l'agence sanitaire Santé publique France. Il est donc impératif de se prémunir contre les piqûres ou morsures et d'adopter les bons réflexes, pour éviter d'être contaminé par une tique porteuse de la maladie.

La première chose à faire lorsque vous revenez de ballade ou de randonnée, est d'inspecter minutieusement et entièrement votre corps. Vous remarquez une tique (aussi appelée "pou des bois") ? Pas de panique. Voici la liste des 5 choses à faire en cas de piqûre :

 

1. N'appliquez pas de produit et ne "chahutez" pas la tique avant de la retirer


N’appliquez pas d’éther ou d’autres produits sur la tique repérée. En effet, les tiques ont l'habitude de régurgiter et libérer la bactérie présente dans leur salive lorsqu'elles se sentent attaquées.


2. Retirez la tique le plus tôt possible avec la bonne technique


Pour retirer une tique, il vous faut impérativement utiliser un tire-tique vendu dans toutes les pharmacies. Pour se faire, passez le tire-tique autour de la bête et tournez dans le sens contraire des aiguilles d'une montre afin de bien retirer la tête (voir en images comment utiliser un tire-tique). Si vous n'avez pas accès à une pharmacie, utilisez une pince à épiler désinfectée. Attrapez la tique et tournez dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Il est préférable de retirer la tique dans les 36 heures après la morsure.

Désinfectez ensuite la piqûre. 
 

3. Observez la morsure et le reste de votre corps


Nous vous conseillons de surveiller l'aspect de votre piqûre. En effet, une rougeur peut apparaître et s'étendre progressivement entre une semaine et un mois après la morsure. Elle survient même parfois à un autre endroit que la piqûre. Il faut surveiller l’apparition éventuelle de l’érythème migrant, une lésion cutanée caractéristique (mais pas systématique) du premier stade de la maladie de Lyme qui se caractérise par un cercle rouge sur la peau (voir des exemples).
 

4. Notez la date de la piqûre


Il est impératif de noter précisément la date à laquelle vous avez été piqué. En effet, la maladie de Lyme peut se manifester plusieurs années après. Lors de l'apparition des symptômes, votre médecin aura besoin de savoir à quel moment vous avez été en contact avec une tique. 
 

5. Consultez un médecin dans les cas suivants 


- si vous êtes enceinte
- si votre enfant a été piqué il y a plus de 24h et qu'il a moins de 8 ans
- si une plaque rouge ou auréole survient autour d’une ancienne piqûre ou à un autre endroit de votre corps 
- si la tique reste implantée plus de 36 heures
- si vous suivez un traitement immunosuppresseur 
- si vous avez plusieurs piqûres de tique
- si la tique était gorgée de sang au moment de l’extraction

Une appli, Signalement-Tique, a été lancée en juillet 2017 dans le cadre du plan Lyme par l'Inra et ses partenaires. Elle permet aux gens de signaler leurs piqûres et celles de leurs animaux et même d'envoyer les tiques piqueuses dans un laboratoire de Nancy. L'utilisation et les signalements via l'appli entre juillet et septembre 2017 ont permis de dresser une première carte des régions les plus touchées par les piqûres comme le Grand Est, la Bretagne et le Centre. 

En 2016, nous avions rencontré des personnes atteintes de la maladie de Lyme. Ils nous ont raconté comment leur quotidien a été bouleversé par cette maladie qui peut se déclarer plusieurs années après la piqûre.
 
Prévenir la maladie de Lyme
Avec Anne Colin Victime maladie de Lyme,Emmanuel Rat Victime maladie de Lyme,Cyril Devesa Adjoint Santé mairie de Besançon.Reportage E.Rivallain, JS Maurice et P.Gomez

 

Sur le même sujet

Critérium de Dijon : Julian Alaphilippe remporte la course

Les + Lus