ARCHIVES. 11 septembre 2001, une onde de choc ressentie jusqu'en Bourgogne

Alors que nous commémorons les 20 ans de la chute des tours du World Trade Center, ciblées par des attaques terroristes le 11 septembre 2001, retour avec les archives de la rédaction de France 3 Bourgogne sur l'onde de choc ressentie dans notre région à la suite de ces évènements.
le 14 septembre 2001, une minute de silence était organisée en Bourgogne.
le 14 septembre 2001, une minute de silence était organisée en Bourgogne. © France 3 Bourgogne

Le 11 septembre 2001, le monde s’arrête de tourner après les attaques terroristes ciblant les tours jumelles du World Trade Center de New-York. Une onde de choc ressentie jusqu’en Bourgogne. Retour sur cet instant historique et les jours qui ont suivi avec les reportages de France 3 Bourgogne réalisés à l’époque.

Les étudiants américains mis à l'abri

Il y a 20 ans, 30 étudiants américains sont inscrits à l’école de commerce de Dijon (Côte-d’Or). Dès l’annonce des évènements, ils sont pris en charge, protégés et mis à l’abri des caméras de télévisions.

"Certains d’entre eux ont de la famille à New York et donc la grande question immédiate à résoudre hier c’était d’être rassuré quant à la vie et la santé de leurs proches", décrivait à l’époque la directrice de l’ESC Dijon Bourgogne.

La crainte d'une guerre

À la suite de l’attaque terroriste subie par les Etats-Unis, le monde occidental pense entrer dans une guerre d’un nouveau genre. En France et dans la région, l’ensemble des lieux publics et des transports sont placés sous protection. Le plan Vigipirate est renforcé.

"Dès l’annonce une salle de crise a été ouverte au niveau régional de façon à prendre les mesures cohérentes sur l’ensemble des gares de la région", détaillait alors Pascal Reydet, directeur d’exploitation de la SNCF en Côte-d’Or.

Sur le terrain, policiers et militaires sont en vigilance maximale. Les avions de chasse de la BA102 sont également en alerte, chargés de protéger le territoire en cas de potentielles attaques.

La chute de l'économie américaine ?

La France craint la multiplication des attaques terroristes sur son sol, mais les questions économiques taraudent également les esprits. Les responsables d’entreprises en Bourgogne sont dans le flou et craignent de voir le marché américain s’effondrer.

"Le risque principal, c’est que les décideurs, les chefs d’entreprise reportent leurs investissements", confiait un entrepreneur local.

Le 14 septembre, trois jours après le choc et le silence, le monde s’arrête à nouveau avec une minute de recueillement dans toute la Bourgogne.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire international attentat terrorisme