Cet article date de plus de 4 ans

Bourgogne : des électeurs abstentionnistes malgré eux

Des dizaines de milliers d'électeurs auraient été radiés des listes électorales sans en avoir été prévenus et ne l'ont découvert qu'en entrant dans leur bureau de vote au premier tour. A Auxerre et à Joigny, ce sont environ 500 électeurs qui sont dans cette situation.
Certains électeurs ont eu une mauvaise surprise, lors du premier tour de l'élection présidentielle le 23 avril 2017. En voulant voter, ils ont rapidement découvert qu'ils avaient été radiés des listes électorales.

Une découverte qui a rendu furieux de nombreux électeurs bourguignons. A Auxerre, ils sont 542 dans cette situation, sur un total de 22 000 électeurs environ. Pour Joigny, ils sont 599 électeurs radiés. Nombreux sont ceux qui se plaignent d'avoir été radiés sans avoir été prévenus par la mairie.


Pourquoi peut-on être radié des listes électorales ?

Les électeurs avaient jusqu'au 31 décembre 2017 pour s'inscrire sur les listes électorales. Passée cette date, l'inscription n'était plus possible. 

D'après l'Insee, plus de 738 000 électeurs ont été radiés lors de la mise à jour des fichiers électoraux de 2016-2017. Parmi eux, 28 000 ont perdu leur droit de vote suite à une décision de justice, 456 000 sont décédés et 254 000 ont été radiés par les communes. Un chiffre en augmentation de 28% par rapport aux suppressions précédentes.

Les raisons sont multiples : la condamnation à la perte des droits civils et politiques, l'inscription dans un autre bureau de vote, le retour des documents liés aux élections à la mairie (comme la carte d'électeur ou les documents de propagande), un déménagement non déclaré, même après plusieurs années ou encore un problème d'état civil.

Comment faire pour y remédier ?

Un électeur radié des listes peut saisir le juge d'instance jusqu'au jour de l'élection. Les tribunaux d'instance tiennent une permanence lors des élections pour recevoir les électeurs démunis. Une démarche qui n'est permise que si la mairie d'origine n'a pas averti l'électeur de sa radiation des listes.

Pour les autres, le recours au tribunal n'est pas possible. Ils ne pourront donc pas voter au second tour de la présidentielle, ni aux législatives.

Cette situation devrait évoluer : un registre unique et national va être mis en place pour pallier au vote double et au problème de radiation. D'après le Conseil Constitutionnel, le fichier ne sera pas effectif avant 2018.
 

durée de la vidéo: 01 min 59
Présidentielle 2017 : des électeurs abstentionnistes malgré eux

Le reportage de Sébastien Kerroux, Claude Heudes et Cécile Frèrebeau

Intervenants :
-Cédric Ménissier, électeur d'Auxerre radié en 2017
-Franck Sovy, électeur de Champs-sur-Yonne radié en 2017
-Pascale Dalla Pria, responsable du pôle population - Mairie de Joigny
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élection présidentielle politique élections