• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Bourgogne-Franche-Comté : rétropédalage sur la hausse des tarifs de TER dès 2019 ?

Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne Franche-Comté / © Jean-Christophe Tardivon / MaxPPP
Marie-Guite Dufay, présidente de la région Bourgogne Franche-Comté / © Jean-Christophe Tardivon / MaxPPP

Alors qu’une modification de la grille tarifaire des lignes de TER a fait bondir les coûts de certains trajets au grand désarroi d'abonnés non prévenus, la présidente de la région Marie-Guite Dufay a annoncé ce jeudi matin qu’un geste commercial serait demandé à la SNCF.
 

Par Justine Saint-Sevin

Ce fut la mauvaise surprise de nombreux usagers : 6€ de plus pour certains, plus de 40 pour d’autres à débourser pour renouveler leur abonnement mensuel début décembre. Une hausse autour de laquelle la région Bourgogne-Franche-Comté n’avait absolument pas communiqué.

Si elle fait aujourd’hui son mea culpa et assume être "totalement en défaut" comme nous le confie le premier vice-président du conseil régional de Bourgogne-France-Comté et chargé des transports Michel Neugnot, la région compte même aller plus loin.

Ce jeudi 6 décembre dans la matinée lors de la réouverture de la ligne franco-suisse Belfort-Delle, la présidente de région Marie-Guite Dufay a soutenu qu’un geste commercial serait demandé à la SNCF "afin qu’il n’y ait aucune augmentation même sur le tarif des abonnés".
 

"La période au cours de laquelle cette décision a été arrêtée et le temps présent où l’on assiste à une grande crise du pouvoir d’achat sont différentes (…) Une proposition sera votée la semaine prochaine par le conseil régional. Nous espérons qu’elle prendra effet dès le début d’année prochaine », élabore Michel Neugnot.
 
Bourgogne-Franche-Comté : rétropédalage sur la hausse des tarifs de TER dès 2019 ?
Alors qu’une modification de la grille tarifaire des lignes de TER a fait bondir les coûts de certains trajets au grand désarroi d'abonnés non prévenus, la présidente de la région Marie-Guite Dufay a annoncé ce jeudi matin qu’un geste commercial serait demandé à la SNCF. - France 3 Bourgogne - Sofian Aissaoui, Dalila Iberrakene, Frédéric Buridant, Sébastien Dufour
 

Gagner en cohérence

  
En attendant, il faudra faire avec la nouvelle grille mise en place. Un changement alors jugé nécessaire pour gagner en "cohérence entre les différents tarifs par public et par moyens de transports", précise Michel Neugnot.

Et qui s’inscrivait dans une certaine logique pour le vice-président après la refonte"des tarifs des utilisateurs occasionnels lancée le 26 août 2017" et ceux sur critères sociaux "en place depuis le milieu de cette année, il restait à faire ceux des abonnés". "Nous voulions faire en sorte que quelqu’un faisant un trajet de 69km paie un peu plus qu’un autre qui en fera 68km et un peu moins que celui qui en fera 70."

Voici quelques exemples des changements que vous devez attendre sur vos lignes en attendant un potentiel accord. Pour le trajet Dijon-Chalon (67 km), qui concerne 383 abonnés, il faudra débourser ce mois-ci 135,50€ au lieu de 129 €. L’abonnement mensuel Dijon-Mâcon (125 km) passe lui de 222€ à 263,70€. Sur la ligne Sens-Melun (69 km) il diminue de 213,50€ à 138,70€.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Auxerre : que pensent les gilets jaunes de l’attaque de Strasbourg ?

Les + Lus