Bourgogne Franche-Comté : naissance d'Alliance BFC, union de trois coopératives agricoles

Publié le Mis à jour le
Écrit par Antoine Marquet

Mardi 5 juin 2018, près de 700 adhérents étaient présents pour une manifestation à Jallanges et Pagny, dans le sud de la Côte-d'Or. Agronomie, innovation, machinisme étaient les trois mots-clés de cette grande rencontre.

Alliance BFC c'est l'union de trois coopératives agricoles qui ont des objectifs communs : améliorer la rentabilité, investir dans le digital et la recherche. Le projet est ambitieux, mais répondra-t-il à toutes ses promesses ?

Un nouveau projet coopérative agricole régional


L'agriculture connaît des difficultés sans précédents et les coopératives agricoles cherchent à répondre au mieux aux enjeux.

En Bourgogne-Franche-Comté, on compte six coopératives agricoles. Trois d'entre elles ont décidé de s'unir. Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre Comtoise ont créé l'Alliance BFC. Ces trois coopératives continueront d'exister de manière indépendante, elles se réunissent simplement avec Alliance BFC pour mener les mêmes combats et atteindre les mêmes objectifs.


Quels objectifs ?


La recherche et le développement est une des raisons d'être de l'Alliance BFC. La nouvelle coalition agricole souhaite travailler sur le digital, en apportant des services adéquats aux agriculteurs. Il est nécessaire d'adapter les outils à la révolution digitale.

Aborder toutes les demandes sociétales et le développement du bio sont aussi des axes de travail de l'Alliance BFC.

A elles trois, les coopératives membres d'Alliance BFC produisent environ 2 millions de tonnes de céréales par an. Les 12 000 adhérents d'Alliance BFC (environ 4500 adhérents à Terre Comtoise, 4000 à Dijon Céréales et 3500 à Bourgogne du Sud) sont très différents.

Cette union met en avant la polycutlure. Entre viticulteurs, céréaliers ou élevers, l'ambition est de développer une forme de complémentarité entre les filières. 

Les nouvelles technologies au service de l'agriculture


Ce mardi 5 juin à Jallanges, plusieurs thèmes ont été abordés : la modulation intra-parcellaire, les techniques de biocontrôle, les biostimulants, l'agriculture de conservation et la connaissance des sols. Le regard est tourné vers le futur et l'optimisation de la production.

A Pagny-le-Château, un village de start-up a mis en avant une dizaine d'entreprises misant sur l'avenir de l'agriculture en grandes cultures comme en élevage grâce à des capteurs connectés, la surveillance électronique des fourrages, des outils de suivi météo, etc.

A la Maison de l'Alliance, les agriculteurs ont pu nouer un premier contact avec les administrateurs et dirigeants de l'union. Un symbole d'échange, de regroupement et de convivialité. 



Christophe Richardot, directeur général d'Alliance BFC estime même que la plateforme de Jallanges et Pagny est "une première vitrine des savoir-faire présents et futurs".


► Reportage avec : Christophe Richardot, directeur général d'Alliance BFC
                                  Clément Tisserand, vice-président d'Alliance BFC, président de la coopérative Terre Comtoise
                                 Albert Lafontaine, agriculteur à Beaumont-sur-Vingeanne, adhérent la coopérative Dijon Céréales
                                 Régis Frérot, céréalier à Champlitte (Haute-Saône), adhérent la coopérative Dijon Céréales
durée de la vidéo: 01 min 59
Naissance d'Alliance BFC, une grande coopérative agricole