L'A6 bloquée cette nuit pour une vaste opération de contrôles routiers

Des gendarmes lors d'une opération de contrôle sur l'A6. / © France 3 Bourgogne
Des gendarmes lors d'une opération de contrôle sur l'A6. / © France 3 Bourgogne

Une vaste opération de police a eu lieu cette nuit sur l'A6. Elle a coupé la circulation pendant trois heures afin d'opérer des contrôles sur les véhicules qui y circulaient.

Par France 3 Bourgogne / ML

La circulation était coupée pendant trois heures dans la nuit de mercredi à jeudi sur l'A6 dans le sens Lyon-Paris à hauteur de l'aire d'Hervaux (Yonne). A l'origine de ce blocage : une vaste opération de contrôles routiers mise en place par la gendarmerie. Une soixantaine de militaires étaient mobilisés pour rediriger les véhicules vers la station de repos où des vérifications des papiers et des fouilles de véhicules étaient effectués.

Effet de surprise garanti


"On a créé une barrière de pleine voie qui n'existait pas en déviant la circulation de l'autoroute sur une aire de stationnement", détaille le général Olivier Kim, commandant de la Région de gendarmerie de Bourgogne Franche-Comté. Les poids-lourds étaient invités à poursuivre leur route pour éviter un encombrement trop important des voies, tandis que les véhicules plus légers étaient conduits vers les équipes de filtrage et de contrôle. 

L'A6 bloquée par une vaste opération de contrôles routiers
Reportage d'Anne Berger, Yoann Etienne et Chantal Gavignet
Intervenants :
Major Sébastien Coulon, commandant de la brigade motorisée de Joigny
Timothée Sarpon, usager
Général Olivier Kim, commandant de la région de gendarmerie de Bourgogne-Franche-Comté
Sophie Macquart-Moulin, procureure de la République d'Auxerre


L'efficacité de ces blocages, lourds en termes d'organisation, repose sur deux piliers : "l'effet de surprise" et la possibilité pour les gendarmes d'effectuer des fouilles des coffres et des bagages à la recherche de stupéfiants ou d'armes notamment, grâce à une réquisition du parquet. "Pour l'instant, les infractions révélées sont plutôt d'ordre routier, mais on a toujours espoir de tomber sur une bonne voiture !", sourit Sophie Macquart-Moulin, procureure d'Auxerre.

De l'alcool, des stupéfiants et des mineurs au volant


Au moins deux opérations de ce type avaient déjà eu lieu cette année dans la région, en mars et en octobre dernier. Le dispositif devrait être reconduit sur cet axe entre Paris et Lyon par lequel transite divers trafics.

A l'issue de l'opération, pas de transport de drogue constaté mais des conduites sous l'empire de l'alcool ou de stupéfiants, des infractions à la réglementation des transports ou des étrangers en situation irrégulière. Plus surprenant, parmi les 158 véhicules contrôlés, les gendarmes ont trouvé un enfant de 15 ans au volant d'une voiture... Avec son père sur le siège passager. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus