CARTE. Départementales 2021 en Bourgogne-Franche-Comté : l'effet flagrant de la prime aux sortants

Dimanche 27 juin, les électeurs qui se sont déplacés pour voter, ont joué la carte de la sécurité, en réélisant partiellement ou totalement certains binômes qu’ils connaissaient. En Bourgogne-Franche-Comté, c’est largement le cas.
Les élections départementales 2021 ont vu la réélection de nombreux binômes élus en 2015.
Les élections départementales 2021 ont vu la réélection de nombreux binômes élus en 2015. © LOIC VENANCE / AFP

En un coup d’oeil sur cette carte, on comprend l’ampleur du phénomène.

L’effet de la prime aux sortants est encore plus visible en Bourgogne qu’en Franche-Comté. Et cette prime profite largement à la droite. 

Si la carte ne s'affiche pas, cliquez ici.

Parmi les sortants en Franche-Comté figurent les quatre anciens présidents de départements, Christine Bouquin (LR) pour le Doubs, Clément Pernot (divers droite) pour le Jura, Yves Krattinger (divers gauche) pour la Haute-Saône, Florian Bouquet (LR) pour le Territoire de Belfort.

En Bourgogne, François Sauvadet (UDI), le président sortant du conseil départemental de Côte-d'Or est réélu dans son canton. Tout comme Alain Accary (divers droite) en Saône-et-Loire et Patrick Gendraud (LR) dans l'Yonne. Dans la Nièvre, le président sortant, Alain Lassus n'était pas candidat à sa réélection. Mais la gauche, menée par Fabien Bazin (PS), conserve le département.

Le second tour des départementales a été boudé par les électeurs. En Bourgogne-Franche-Comté,  le taux d'abstention est de 63,5% (38,9% en 2015), contre 65,1% au premier tour des régionales et départementales 2021. É dix mois de la présidentielle, les électeurs ont fait le choix de reconduire ou voter pour des élus dont ils connaissaient le nom, le visage ou le bilan. Sans prise de risque. 

Prime aux sortants aussi pour les présidents de régions

Cette prime aux sortants est encore plus visible au niveau des présidents de régions. De Marie-Guite Dufay en Bourgogne-Franche-Comté à Valérie Pécresse en Ile-de-France ou Xavier Bertrand dans les Hauts-de-France, les 13 présidents de régions ont été réélus au soir du second tour, qu’ils soient de gauche comme de droite.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections départementales 2021 politique élections