La carte interactive des coins à champignons a été vandalisée

Pour ne pas se tromper de variétés de champignons, des spécialistes organisent des sorties mycologiques. / © Denis Colle
Pour ne pas se tromper de variétés de champignons, des spécialistes organisent des sorties mycologiques. / © Denis Colle

Nous vous en avions parlé quand elle a été créée. L'idée émanait de Christophe Boutet. Amoureux des champignons et du numérique, il avait eu l'initiative généreuse de partager ses coins à champignons. Et chacun pouvait en faire autant. Apparemment cela n'a pas plu à tous. 

Par Fabienne Le Moing

La carte existe depuis 2 ans. Et depuis il y a eu un engouement médiatique qui n'en finit pas d'étonner son fondateur Christophe Boutet. Il a été dernièrement invité sur le plateau de France 2 pour en parler mais il a du décliner surcharger de travail par ailleurs. Car la carte intéractive n'est qu'un grain de sable face à ce qu'il a mis en place il y a un an et dont il est le responsable : l'école alternative numérique : l'access code school.

Cette carte il l'a imaginée en amoureux des champignons et des balades en forêt. C'est une carte ouverte et contributive. Chacun pour y rajouter un point pour mentionner un endroit propice à la cueillette. Mais chacun peut aussi modifier la carte. Et c'est sa faiblesse. 
La carte a-t-elle trop été médiatisée ? A-t-elle fait de l'ombre à un ou quelques cueilleurs pas partageurs ?
Peu importe. Il a été facile pour cette ou ces personnes d'effacer chaque point de la carte car les propriétés techniques lui permettait de le faire.

Ce qui fait sourire Christophe Boutet c'est que les points réapparaissent petit à petit. Preuve que les contributeurs sont toujours là et prêts à réalimenter la carte. 

Il réfléchit à un moyen de sécuriser la carte aux champignons pour que ce genre de vandalisme ne se reproduise plus. Chacun pourra à nouveau profiter de cette sympathique initiative.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus