Chars, avions de chasse, et militaires au sol dans plusieurs communes du Doubs pour l'exercice Carspach 2021

Publié le Mis à jour le
Écrit par Toky Nirhy-Lanto

Si vous voyez chars, avions de chasse et militaires, dans le Doubs : pas de panique. Du 13 au 17 juin, la 7ème brigade blindée de Valdahon teste une nouvelle unité, dans le réel. L’entraînement se fait en pleine ville : les habitants peuvent y assister et interagir avec les participants.

Près de 600 militaires, 150 véhicules blindés et plusieurs hélicoptères sont mobilisés pour cet exercice « Carspach 2021 ». Pour la 7ème Brigade blindée du camp de Valdahon (Doubs), dont l'État-major est à Besançon, il s’agit d’un entraînement grandeur nature. La Brigade teste sur le terrain deux nouvelles unités. Pour cette occasion, plusieurs régiments ont fait le déplacement depuis la région parisienne ou l’est de la France. Les militaires vont notamment mener de fausses opérations de combat, de reprise d’un aéroport, ou encore franchir des obstacles naturels comme le Doubs.

Progression à travers le Doubs

Il ne faut pas s’étonner de voir des chars ou des 4x4 de l'armée stationnés en pleine ville, ce lundi 14 juin, du côté de Pierrefontaine-les-Varans (Doubs). Cela fait partie du test pour valider les « groupement d’aide à l’engagement blindé » et le « sous groupement de reconnaissance et de contact ». Ces unités de l'armée de terre doivent servir à préparer une intervention des véhicules lourds, notamment celle des célèbres chars Leclerc

Selon le scénario établi, les unités participantes simulent une progression d’est en ouest. Parmi les villes qu’elles doivent traverser, il y a Maiche, Saint-Hippolyte ou encore Mamirolle et Valdahon. Les habitants vont donc être aux premières loges de cette progression. Les militaires doivent en effet progresser dans leurs véhicules, dans les airs mais aussi à pied. Sur leur parcours vers Besançon, les militaires sont appuyés par des unités amies (des « unités bleues »), afin de combattre face à des forces ennemies (« unités rouges »). Ces actions doivent durer du 14 au 15 juin. 

Carspach 2021 : important exercice militaire dans le Doubs

Exercices fictifs

Mercredi 16 juin, les deux groupements testés seront transportés de nuit, par hélicoptère. Ils vont saisir fictivement un aéroport occupé, celui de la Vèze. Les unités vont aussi franchir le Doubs, à Thoraise, ce même jour. Inutile d'espérer les voir en revanche à Besançon. Elles vont contourner la capitale comtoise par le sud, avant de saisir le fort de Montfaucon. Pour le dernier jour de l'exercice, jeudi 17 juin, les forces auront à défendre le camp de Valdahon.

Les unités à terre sont appuyées par l'armée de l'air. Plusieurs hélicoptères, mais aussi des avions de chasses doivent être déployés dans le ciel du Dobus. Les plus chanceux pourront ainsi voir au-dessus de leurs têtes, des Mirage 2000 ou encore des Rafale. Cet exercice implique l'armée de terre, mais aussi l'armée de l'air. Au total, sans compter l'armée de l'air et l'ensemble de la 7ème Brigade blindée, 15 unités de l'armée de terre et 5 unités doivent intervenir au cours de ces 5 jours d'entraînement.

Carspach est le nom de cet exercice militaire. C'est le nom d'une localité d’Alsace libérée en 1945 par le 3e régiment de chasseurs d’Afrique qui a appartenu à la 7e Division Mécanique Rapide (1955-1960), ancêtre de la 7e BB.