Les chèques énergie arrivent : à quoi servent-ils et comment les utiliser ?

© SIMON DAVAL / MAXPPP
© SIMON DAVAL / MAXPPP

Environ quatre millions de ménages aux revenus modestes sont sur le point de recevoir une nouvelle aide destinée à les aider à régler leurs factures : le chèque énergie. On vous explique. 

Par Sarah Rebouh

À partir de ce lundi 26 mars, vous recevrez peut-être dans votre boîte aux lettres des chèques énergie. 


Qu'est-ce que c'est ?


Le chèque énergie, d'un montant moyen de 150 euros (entre 48 et 227 euros plus exactement), est une aide nominative au paiement des factures d’énergie de votre logement. Il est attribué en fonction des ressources des résidents. Si vous devez en bénéficier, vous le recevrez automatiquement par courrier chez vous. Le chèque énergie est envoyé une fois par an au domicile du bénéficiaire. 

Il permet de payer des factures pour tout type d'énergie (électricité, gaz naturel, chaleur, gaz de pétrole liquéfié, fioul domestique, bois, biomasse, ou autres combustibles destinés au chauffage ou à la production d'eau chaude). Il est depuis le 1er janvier 2018 proposé à tous les Français en précarité énergétique en remplacement des tarifs sociaux de l'énergie. Le chèque est valable jusqu'au 31 mars de l'année suivante.


Qui peut en bénéficier ? 


Le plafond du revenu fiscal de référence donnant droit au chèque énergie est de 7700 euros par an pour une personne vivant seule et 16.170 euros pour un couple avec deux enfants. "Le chèque énergie vous est adressé automatiquement sur la base des données que vous avez déclarées auprès des services fiscaux lors de votre déclaration de revenus" explique le site internet chequeenergie.gouv.fr

Vous pouvez vérifier votre éligibilité par ici.


Comment ça marche ?


Pour payer votre facture d'énergie avec un chèque énergie rien de plus simple. Il vous suffit de remettre directement à votre fournisseur d'énergie ce chèque. Le chèque est aussi utilisable directement en ligne (par ici) pour les clients qui ont l'habitude de régler leur facture via internet.

Les bénéficiaires peuvent également régler des factures de travaux pour limiter la consommation énergétique de leur logement. "Seuls certains travaux peuvent être réglés avec le chèque énergie. Ces travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié "Reconnu garant de l’environnement" (RGE)" explique le site du gouvernement (plus d'infos). 


Les citoyens sont-ils vraiment gagnants ?


Nicolas Hulot, ministre de l'Environnement s'est évidemment félicité de cette mesure en faveur "des plus démunis". Pourtant, selon le journal Le Parisien, 1,3 million de Français pourraient se retrouver pénalisés. "Jusqu'à aujourd'hui, les personnes qui bénéficiaient du tarif de première nécessité (TPN) pour l'électricité mais qui se chauffaient au gaz, et cumulaient avec le tarif spécial de solidarité (TSS), touchaient en moyenne 220 € par an (selon le médiateur de l'énergie et EDF). Avec le chèque énergie, le montant descendra à 150 €. Soit 70 € de moins !" expliquent nos confrères. 

Sur le même sujet

Les + Lus