Christopher Dilo, le lionceau dans sa cage, attend de patte ferme Monaco

À 23 ans, Christopher Dilo a déjà bien bourlingué, il ne serait pas contre prolonger son séjour à Sochaux l'année prochaine. / © Lionel Vadam
À 23 ans, Christopher Dilo a déjà bien bourlingué, il ne serait pas contre prolonger son séjour à Sochaux l'année prochaine. / © Lionel Vadam

Pour ces 1/4 de finales de Coupe de la Ligue, le portier de Sochaux, dernier rescapé de cette Ligue 2 dont il occupe la 5e place, a conscience de s'attaquer à une montagne. Mais ses coéquipiers et lui rêvent de la gravir. 

Par Clément Jeannin (avec AFP)

Pourquoi pas avec "une belle victoire, sans prendre de but", rêve-t-il tout haut. "Monaco, c'est l'une des meilleures équipes du championnat, une formation de niveau Ligue des Champions. C'est le genre de rencontre où tu vas chercher à prendre beaucoup de plaisir", résume Dilo, qui a fêté ses 23 ans la semaine dernière. 

Des exploits justement, les Lionceaux en ont déjà réussi quelques-uns cette saison en éliminant Dijon et Marseille aux tours précédents. Deux rencontres où Dilo a joué un rôle prépondérant, Sochaux s'étant imposé lors de la séance des tirs aux buts (tout comme face au Gazélec Ajaccio au premier tour).

"Je n'ai pas de truc spécial sur les penalties", s'amuse le portier. "Il y a un peu d'instinct et un petit jeu psychologique avec le tireur, mais la finalité c'est
que tu pars du bon côté ou non. Il y a quand même une grande part de hasard dans tout ça
". Avant, éventuellement, de disputer une quatrième séance de tirs au but, les Sochaliens ont conscience qu'ils devront tous répondre présents face au rouleau-compresseur monégasque.

- Carte grand voyageur -

"Monaco ne se contente jamais d'un score acquis et cherche toujours à marquer un but de plus. Tu sais que tu n'as pas le droit de faire un mauvais match, sinon l'addition peut être salée", confirme le dernier rempart qui avoue avoir un peu grimacé au moment du tirage. "Comme tout le monde, on espérait éviter le PSG ou Monaco. Après coup, l'esprit de compétiteur reprend le dessus et au fur et à mesure que les jours avancent, tu te dis que c'est jouable. Que tu vas jouer ta chance à fond".

Partis en stage dans le sud chercher des conditions météo plus clémentes, les Sochaliens ont retrouvé le froid de leurs terres franc-comtoises samedi soir à leur retour, pour leurs derniers jours de préparation avant le choc de mardi. "Je n'ai pas voulu commencer trop tôt à étudier Monaco à la vidéo, c'était se mettre une pression inutile trop tôt. En plus, vu le nombre de buts inscrits par Monaco ce ne sera pas trop difficile de trouver des images", sourit-il.

A son âge, il a déjà pas mal bourlingué: passé par le centre de formation du PSG, il a mis le cap sur l'Angleterre à 16 ans du côté de Blackburn, puis sur Saint Mirren en Ecosse, où il a disputé 13 rencontres de première division écossaise en 2013-14.

De retour en France, Dilo a bifurqué du côté des réserves rennaise et dijonnaise, avant de poser ses valises dans le Doubs. Pour l'heure, son contrat court jusqu'en juin, mais il se verrait bien prolonger le plaisir en Franche-Comté. "J'aimerais bien ranger mes valises et je me plais à Sochaux. L'objectif est de rester ici et de continuer à travailler pour montrer plus chaque jour".


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus