• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Une collègue anesthésiste du docteur Péchier le soupçonne d'avoir tenté de l'empoisonner en 2016

Un secret de polichinelle selon certains salariés de la clinique Saint-Vincent. Mais qui refait surface dans les lignes du rapport d'une expertise psychocriminologique. L'anesthésiste, soupçonné de 24 empoisonnements, aurait tenté de tuer sa collègue et amie lors d'une opération.

Par La rédaction

15 avril 2016. Catherine Nambot, anesthésiste à la clinique Saint-Vincent, doit se faire opérer pour une prothèse de l'épaule. Ce jour-là, le planning des opérations la place en deuxième position. Au dernier moment, elle demande à ce que ça soit son compagnon, le docteur Sylvain Serri, également anesthésiste, qui l'endorme.

L'ordre de passage des opérations est donc chamboulé. Laurence Nicod, 50 ans, est la patiente qui prend sa place dans le bloc. Elle fait un arrêt cardiaque, le docteur Péchier vient secourir son collègue pour tenter de la réanimer. En vain.

Contacté par téléphone, le mari de la victime accuse à la fois le docteur Péchier d'avoir provoqué une surdose d'anesthésique, mais aussi le Dr Serri d'avoir été au courant des précédents cas d'empoisonnement et d'avoir protégé sa compagne.
 
Affaire Péchier : l'anesthésiste a-t-il tenté d'empoisonner sa collègue ?
Jour après jour les révélations émergent dans l'affaire Péchier. Aujourd'hui on peut parler d'une affaire dans l'affaire. Le docteur Péchier aurait-il tenté d'empoisonner une de ses collègues de la clinique St-Vincent ? Une anesthésiste avec qui il était en froid. C'est une autre patiente qui est décédée. De quoi épaissir un peu plus encore ce dossier complexe. Reportage D'Emmanuel Rivallain, Stéphanie Bourgeot, David Martin et Marie Loir. Avec Alain Dreyfus-Schmidt , Avocat de Mme Nambot - Jean Paul Lorach, Avocat de M.Serri - Jacques Henriet, Veuf de Laurence Nicod


   

Sur le même sujet

Canicule : la récolte du cassis en péril après les fortes chaleurs

Les + Lus