​​​​​​​Coronavirus COVID-19 : cette crise entraînera un regain pour le tourisme national, dit Jean-Baptiste Lemoyne

Jean-Baptiste Lemoyne, le Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères / © Frédéric Dugit / MAXPPP
Jean-Baptiste Lemoyne, le Secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères / © Frédéric Dugit / MAXPPP

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et élu de l'Yonne, est en première ligne dans la crise générée par le COVID-19, car il faut notamment rapatrier les Français coincés à l’étranger. A l’avenir, le tourisme va évoluer, dit-il.
 

Par Beatrice de Lavergne

Le tourisme français représente 170 milliards d’euros par an

"La France est le premier pays en matière d’accueil de touristes. Nous sommes sur la première marche et cela génère chaque année pour tous nos territoires environ 170 milliards d’euros de recettes entre les touristes internationaux et les Français", rappelle Jean-Baptiste Lemoyne qui était l’invité de Sud Radio mardi 24 mars 2020.

"Cela veut dire que, si la situation devait durer trois mois, ce seraient environ 40 milliards d'euros qui vont s’évaporer pour nos territoires et les filières touristiques qui font vivre 2 millions de personnes dans tout le pays."

 

 

Un dispositif pour ceux qui avaient réservé un voyage

Comme ses collègues du gouvernement, Jean-Baptiste Lemoyne est au front dans la guerre contre le coronavirus. Le conseiller général de l'Yonne "réunit chaque semaine le comité de filière tourisme".

Des mesures d’urgence ont été annoncées par le Premier ministre lundi 23 mars.
 "Nous allons permettre aux agences de voyage de proposer à ceux qui avaient réservé un voyage de le reporter jusqu’à ce que la crise sanitaire soit passée ", résume Jean-Baptiste Lemoyne.

Les clients qui avaient réservé un voyage auront un avoir, qui leur permettra de "reprogrammer" leur déplacement. Cet avoir sera valable 18 mois
"Au bout des 18 mois, si je n'ai pas utilisé cet avoir, à ce moment-là le remboursement sera possible", a-t-il précisé.



 

Nous sommes le premier pays à accueillir des touristes étrangers et nous allons peut-être encore plus redécouvrir notre pays.




Quelles sont les raisons de rester optimiste ?

Le secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires étrangères est optimiste pour l’avenir.
Une fois la crise sanitaire passée et le confinement levé, un grand nombre de Français feront le choix de passer leurs vacances dans le pays plutôt qu’à l'étranger, pense l’ex sénateur de l’Yonne.

"Je pense que le tourisme va évoluer et que désormais le Français qui part en vacances voudra avoir vraiment des garanties sur sa capacité à avoir accès aux soins, à vérifier que l'endroit où il va est bien préservé. "

"Je pense qu'il y aura un regain pour le tourisme national, pour la découverte de tout ce patrimoine et ces terroirs qui font la richesse de la France", conclut Jean-Baptiste Lemoyne.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus