Coronavirus-Covid-19 : la direction de Peugeot à Sochaux prend de nouvelles mesures de prévention

Sortie de la chaîne de production à l'usine Peugeot de Sochaux avec la fabrication de la 500 000e Peugeot 3008 et de la millionième Peugeot 308. (Image d'illustration). / © Lionel Vadam - Maxppp
Sortie de la chaîne de production à l'usine Peugeot de Sochaux avec la fabrication de la 500 000e Peugeot 3008 et de la millionième Peugeot 308. (Image d'illustration). / © Lionel Vadam - Maxppp

La direction de Peugeot a renforcé ce lundi 9 mars les mesures de prévention prises récemment pour protéger ses salariés du coronavirus et poursuivre la production. Les sites de Sochaux et de Belchamp (Doubs) sont concernés.

Par Vanessa Hirson


" Nous avons décidé de renforcer les mesures lancées dès le 25 février pour protéger les salariés et continuer la production " confirme Jean-Charles Lefebvre, responsable de la communication à Peugeot Sochaux.

" Ces nouvelles mesures entrent en vigueur dans les meilleurs délais et de manière progressive à la fois sur le site de Sochaux, de Belchamp mais également à toutes les entreprises partenaires intervenant sur le site " précise en outre la direction dans un communiqué de presse.
 

Les nouvelles mesures prises

Nettoyage
Des procédures spéciales de nettoyage sont mises en œuvre dans les bus transportant le personnel. Elles complètent le dispositif mis en place la semaine dernière avec le nettoyage des espaces de travail.

Prise de température
Il est conseillé aux salariés de contrôler leur température avant de quitter leur domicile.
En parallèle, une procédure de prise de température va être progressivement déployée à la montée des bus du personnel. Si une personne présente une température supérieure ou égale à 38°, elle sera invitée à rentrer chez elle.

Déplacements
Tous les déplacements entre le site de Sochaux et les autres établissements du groupe sont suspendus.

Télétravail
Le télétravail est encouragé sous réserve de l’accord du manager. Ces jours sont maintenant gérés en « télétravail exceptionnel ».

Restaurants d’entreprise
Afin de limiter la concentration de salariés au moment du déjeuner, les plages d’ouverture sont allongées dans les restaurants de Sochaux et Belchamp. D’autre part, un espacement d’un mètre est prévu entre chaque convive à partir de mardi 10 mars.

Accès au site
Les visites de personnes extérieures au site sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Seules les équipes prestataires travaillant sur le site sont autorisées à accéder.

Formation et réunions
Toutes les formations en présentiel sont annulées. Pour les réunions, il est demandé de privilégier les réunions par visio-conférence ou de respecter l’espacement d’un mètre entre chaque participant.
 

Trois niveaux de prévention

Selon le syndicat FO, la direction a mis en place trois niveaux de mesures selon les différentes phases :
  • A. Phase prévention : mettre en place des procédures pour les entrées et les sorties de véhicules, du personnel, et des collaborateurs qui viennent des zones à risques.
  • B. Phase suspicion : limiter le nombre de salariés au restaurant d’entreprise, les voyages, et les réunions. C'est ce niveau là qui est enclenché à Peugeot Sochaux et Belchamp.
  • C. Phase cas déclaré : confiner les personnes ayant côtoyé la personne contaminée, port du masque obligatoire, fermeture du restaurant universitaire, changement d’équipes, nettoyage des vestiaires.
 

Aucun problème d’approvisionnement 

Joint par téléphone, le syndicat FO se montre rassurant quant à la productivité et l’approvisionnement. " On ne rencontre pas trop de problème. Par contre, on travaille avec un fournisseur de matériel électronique implantée dans une zone confinée en Italie et on s’attend à quelques soucis avec ce collaborateur. Concernant le personnel, on se pose quelques questions sur l’état de santé de certains de nos salariés qui sont plus fragiles que les autres ", explique Eric Peultier, secrétaire du syndicat FO chez Peugeot.

8000 salariés travaillent actuellement sur le site de Peugeot Sochaux sans compter les collaborateurs extérieures, le risque de contamination est donc important. " Si on passe au niveau C, là, on aura des impacts sur la production mais pour l’heure, on est au stade A, donc on ne rencontre pas de problème ".

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus