Cet article date de plus de 3 ans

Chenôve : condamnation pour un jeune qui avait caillassé le camion des pompiers

Des jeunes de Chenôve avaient dérobé un camion de pompiers début février alors qu'ils étaient en intervention. L'un d'entre eux a été condamné ce mercredi par le tribunal de Dijon à des travaux d'intérêt général.

incendie de Morteau
incendie de Morteau © Frederic Blameur
C'était le 2 février dernier, les pompiers interviennent dans un immeuble de Chenôve après avoir reçu un appel pour secourir une personne bloquée dans l'ascenseur.

Dans le même temps des jeunes du quartier leur subtilise leur camion pour faire un tour avec. Une fois récupéré par les pompiers le véhicule est caillassé. Les caméras de vidéo protection permettent d'identifier l'auteur des jets de pierre.

Présenté aujourd'hui à la barre, le jeune homme de 20 ans tout penaud peine à expliquer son geste.  "C'est vraiment un comportement de groupe, qui s'explique que par le jeune âge de l'intéressé", explique Me Samuel Esteve, avocat au barreau de Dijon.

"C'est un jeu idiot, on est vraiment dans le bombage de torse par rapport à ce qui représente quand même une autorité, l'État. C'est tout à fait pénible et déplorable."

Une peine de travaux d'intérêt général

Un geste non prémédité, aucun pompier touché et le camion très légèrement dégradé. La justice le condamne finalement à 180 heures de travaux d'intérêt général.

En France le nombre d'agressions envers les pompiers est en augmentation. Une situation que déplore le SDIS de Côte-d'Or tout en restant mesuré.

"C'est tout à fait aléatoire", précise Cédric Journeau, capitaine au SDIS 21. "Je pense que sur le département de la Côte-d'Or, nous ne sommes pas soumis à ce type d'incivilités ou d'agressions physiques que peuvent subir nos collègues de région parisienne par exemple"

Dans l'autre affaire de caillassage qui a secoué l'agglomération dijonnaise ces derniers mois, celle qui s'est déroulé à Dijon, dans le quartier des Grésilles, il n'y a toujours pas d'auteur identifié.

Le procureur a précisé ce mercredi après-midi que des moyens conséquents sont mis en oeuvre pour les retrouver. Le dossier reste ouvert. Il faut dire que dans cette affaire, les faits étaient plus graves puisqu'il s'agissait d'un véritable guet-apens.

durée de la vidéo: 01 min 45
Chenôve : condamnation pour celui qui avait subtilisé le camion des pompiers ©France 3 Bourgogne

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pompiers faits divers