Cet article date de plus de 5 ans

Chenôve : les parents d’élèves du groupe scolaire Bourdenières sont en colère

La répartition des moyens entre les établissements scolaires de Côte-d’Or pour la rentrée de septembre est désormais connue, mais elle est loin de faire l’unanimité. A Chenôve, des parents d’élèves ont manifesté leur mécontentement jeudi 23 avril 2015.
Le groupe scolaire Bourdenières, à Chenôve, dans l'agglomération dijonnaise, est classé en REP+
Le groupe scolaire Bourdenières, à Chenôve, dans l'agglomération dijonnaise, est classé en REP+

Le groupe scolaire Bourdenières, est classé en REP+ (réseau d’éducation prioritaire renforcé).

L’académie a décidé de fermer deux classes à la rentrée de septembre 2015 : une en primaire et une en maternelle pour petite section (qui avait été ouverte temporairement).

Cette décision provoque la colère des parents d’élèves. "Ils vont se retrouver à 27, voire 30 par classe. C’est inadmissible. Déjà là, ils sont une vingtaine et il y a beaucoup d’enfants qui sont en difficulté. On trouve que ce n’est pas normal", explique Baroudia Zidane, déléguée de parents.

Les familles ont organisé une action ce jeudi 23 avril 2015. Pendant près de deux heures, les parents ont empêché leurs enfants d’entrer en classe. La situation est revenue à la normale en cours de matinée.

Un rendez-vous est prévu avec des représentants de l'Inspection académique.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation