Dijon : le Collectif Glyphosate 21 a déposé 54 nouvelles plaintes au tribunal

Le Collectif Glyphosate 21 a déposé 54 nouvelles plaintes au tribunal de de grande instance de Dijon vendredi 18 octobre 2019. / © Collectif Glyphosate 21
Le Collectif Glyphosate 21 a déposé 54 nouvelles plaintes au tribunal de de grande instance de Dijon vendredi 18 octobre 2019. / © Collectif Glyphosate 21

Depuis plusieurs mois, un peu partout en France, des centaines de personnes font analyser leurs urines pour rechercher des traces de glyphosate, un composant actif des herbicides. Des plaintes sont ensuite déposées.

 

Par B.L.

C’est quoi le Collectif Glyphosate 21 ?

Le Collectif Glyphosate 21 est un des quatre collectifs de Bourgogne-Franche-Comté.
Il regroupe des particuliers et des associations qui se battent pour que les agriculteurs n’utilisent plus de produits chimiques (herbicides, fongicides, insecticides). En effet, ces produits ont des impacts néfastes sur la biodiversité et sur la santé.

Le Collectif Glyphosate 21 participe à un mouvement national qui a décidé de porter plainte contre les fabricants et les décideurs qui autorisent les herbicides contenant du glyphosate.

Des dépistages sont donc organisés. Les citoyens qui veulent porter plainte font analyser leurs urines. Les prélèvements ont lieu sous le contrôle d'un huissier.
Cette campagne nationale a pour but de donner un moyen d'agir aux citoyens : en analysant leur taux de glyphosate, puis en portant plainte pour trois motifs (mise en danger de la vie d’autrui, tromperie aggravée et atteintes à l'environnement).

 
Les prélèvements d'urine réalisés sont envoyés à un laboratoire pour y tester la présence de glyphosate. / © Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne
Les prélèvements d'urine réalisés sont envoyés à un laboratoire pour y tester la présence de glyphosate. / © Tiphaine Pfeiffer / France 3 Bourgogne
 

Quels sont les résultats de la campagne Glyphosate en Côte-d’Or ?

En Côte-d’Or, trois sessions ont déjà eu lieu depuis le début de l’année 2019 :

-12 janvier : 63 analyses à la MJC des Bourroches à Dijon
-16 mars : 68 analyses au gymnase Chambelland à Dijon
-15 juin : 61 analyses à l’Espace Mendès France à Quetigny.

Tous les prélèvements révèlent la présence de glyphosate, même chez ceux qui mangent bio.

En juin, "la contamination est encore plus élevée que pour les deux premières sessions"
, indique le Collectif Glyphosate 21.
"La moyenne pour la session de janvier était de 0,49 ug/l (microgramme par litre), de 1,09 ug/l en mars et 1,56 ug/l en juin. Ces analyses et cette contamination générale soulèvent de nombreuses questions et inquiétudes", ajoute le collectif.

Au niveau national et à ce jour, plus de 2 100 plaintes ont été déposées et au moins 2 900 plaintes sont encore à venir.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Sport : on a testé... le mölkky !

Les + Lus