Depuis 2009, Chenôve a banni les pesticides de ses espaces verts

© Dalila IBERRAKENE / France 3 Bourgogne
© Dalila IBERRAKENE / France 3 Bourgogne

Bien avant la loi qui l'impose depuis début 2017, Chenôve (Côte-d'Or) a cessé d'utiliser des produits phytosanitaires pour entretenir ses espaces verts dès 2009. Même si quelques brins d'herbe se font voir sur les trottoirs, les gens s'y sont faits.

Par M. F.

Zéro pesticides dans nos villes et nos villages. Une loi est entrée en vigueur depuis le 1er janvier, pour des solutions alternatives dans les espaces verts. Chenôve, en Côte-d'Or, a la main verte et depuis longtemps. 

En 2009, la ville s'est engagée à bannir les produits phytosanitaires de ses parcs et massifs. À l'époque, les jardiniers pulvérisaient jusqu'à 100 litres d'herbicide chaque année.

Aujourd'hui, l'entretien se fait au désherbant thermique, mais surtout à la pioche ou avec des machines. Et tant pis s'il reste quelques pissenlits par ci, par là.


"Il faut accepter qu'il y ait de l'herbe sur les trottoirs ou dans les espaces publics", explique Rémi Tavergnier, le responsable du service paysages et espaces publics de la ville de Chenôve. "Mais les gens s'y sont bien fait. C'est changer les mentalités, les habitudes, aussi bien des usagers que des agents"

Le bénéfice est double : cesser de pulvériser, c'est mieux pour l'environnement, et c'est mieux également pour la santé des jardiniers et des riverains.

Les pesticides bientôt bannis des jardins des particuliers

La sensibilisation va se poursuivre, car en 2019, ce seront les jardins des particuliers qui devront être vierges de tout pesticide.

"Il reste aussi à travailler au niveau des habitants sur l'emploi qu'ils font des pesticides dans leur jardin. Ça c'est aussi important", précise Jean-Jacques Bernard, délégué au développement durable de la municipalité de Chenôve.

À Chenôve, malgré cette démarche vertueuse, reste la question des terrains sportifs et du cimetière. Ils sont traités - de façon dérogatoire - pour encore quelques années. Une réflexion est en cours pour que germe, en ces lieux également, la révolution verte.

Depuis 2009, Chenôve a banni les pesticides de ses espaces verts
Bien avant la loi qui l'impose depuis début 2017, Chenôve (Côte-d'Or) a cessé d'utiliser des produits phytosanitaires pour entretenir ses espaces verts dès 2009. Même si quelques brins d'herbe se font voir sur les trottoirs, les gens s'y sont faits. - France 3 Bourgogne - Maryline BARATE, Dalila IBERRAKENE, Pascal RONDI

 

A lire aussi

Sur le même sujet

En cinq ans de tram à Dijon, les locations et les petites surfaces ont la cote

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne