Bourgogne-Franche-Comté : face à l’agribashing, des agriculteurs lancent l’agriloving

"L’agriloving" est la réponse des Jeunes Agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté au phénomène de "l’agribashing". / © Jeunes Agriculteurs de BFC
"L’agriloving" est la réponse des Jeunes Agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté au phénomène de "l’agribashing". / © Jeunes Agriculteurs de BFC

Parce qu’ils en ont assez d’être traités de pollueurs et d’empoisonneurs, des agriculteurs ont lancé la campagne #agriloving. Objectif : rassembler "tous ceux qui veulent défendre l’agriculture et ceux qui la font vivre".
 

Par B.L.

L’agriloving c’est quoi?

"L’agriloving" est la réponse des Jeunes Agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté à ce qu'ils appellent "l’agribashing ambiant".
Malgré des journées de travail interminables et peu ou pas de vacances, beaucoup d’agriculteurs gagnent à peine de quoi subsister. Cette vie de plus en dure se traduit notamment par un grand nombre de suicides dans la profession.
Dans ce contexte difficile, certains ne supportent plus les critiques concernant entre autres l'usage du glyphosate, des pesticides ou encore le système productiviste agricole. 

"Les agriculteurs n’ont pas seulement besoin de revenus, mais aussi de considération", dit Stéphane Aurousseau, président de la FDSEA 58, qui était l’invité de France 3 Bourgogne pour une édition du 19/20 spéciale agriculture jeudi 7 novembre 2019. "Les agriculteurs vivent très mal le fait d’être qualifiés de pollueurs, d’empoisonneurs, voire d’assassins. Ce métier est un beau métier et il a de l’avenir, sachons le positiver."

C’est dans cet esprit qu’a été lancée la campagne #agriloving. Loin des photos de paysans au travail dans un pré ou sur un tracteur, le syndicat des Jeunes Agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté a choisi une campagne de communication "décalée". Avec notamment le hashtag #agriloving lancé sur les réseaux sociaux.

"Volontairement, il n’y a pas d’image. Il y a des mots. Car ce sont bien les mots qui choquent, qui condamnent, qui caricaturent trop souvent et trop vite le travail du monde agricole", 
 
 

C’est quoi "l’appel à oser" ?

Les Jeunes Agriculteurs ont aussi lancé "l’appel à oser", dont le nom s’inspire de la célèbre réplique du dialoguiste Michel Audiard dans le film Les tontons flingueurs : "Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît."

"L’appel à oser" est une pétition mise en ligne sur internet, c’est "un moyen concret de revendiquer les pratiques et les réalités du monde agricole".
"Nous avons souhaité dire que nous osons revendiquer qui nous sommes et ce que nous faisons. Que c’est précisément parce que nous osons faire et bien faire notre métier que nous sommes critiqués. Que la parole est facile ; mais que peu de ceux qui parlent, qui tweetent, se sont donnés la peine de passer une journée dans les champs, dans les élevages, dans les fermes à nos côtés."

 



La campagne #agriloving avait un stand à la foire internationale et gastronomique de Dijon qui a eu lieu du 31 octobre au 11 novembre 2019. Objectif : renouer le dialogue avec les consommateurs et les inviter à signer "l’appel à oser".
"On n’a rien à cacher sur nos pratiques. Tout ça prend du temps, mais il faut prendre le temps d’expliquer. On s’aperçoit que le dialogue n’est pas rompu avec les consommateurs, bien au contraire", estiment les organisateurs de la campagne #agriloving.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus