Cet article date de plus de 7 ans

Comment devenir pilote dans l'armée de l'air avec un bac en poche ?

Le bureau de l’armée de l’air de Bourgogne à Dijon accompagne les candidats qui souhaitent devenir pilotes (chasse-transport-hélicoptère) ou officiers navigateurs (chasse-transport) dans l’armée. Il reste encore 35 élèves pilotes à recruter en 2015.

"Les perspectives d’embauches (40 places en 2014 et 50 en 2015) n’ont jamais été aussi élevées", indique le capitaine Gilles Guyot, coordinateur des centres d’information et de recrutement des forces armées de Bourgogne.
L’armée s'intéresse notamment aux "élèves pilotes qui sont en apprentissage en aéroclubs et qui possèdent des fondamentaux utiles pour réussir l’évaluation".

Comment se passe l’évaluation ?

L’évaluation est gratuite et permet de savoir rapidement si le titulaire d’un baccalauréat (général, technologique ou pro) dispose des capacités pour devenir pilote. Cette évaluation est basée sur des épreuves de sport, des tests de logique et de coordination psychomotrice, des entretiens de motivation et une aptitude médicale.

Les tests et entretiens se déroulent au centre de sélection de Tours. Il n’y a pas de frais de dossiers. Le train, l’hébergement et les repas sont pris en charge. 

Quel est le programme de la formation ?

La formation de pilote et de navigateur est gratuite et rémunérée. Elle se déroule à l’école de l’air de Salon de Provence. Les candidats passent un brevet de pilote de planeur, puis l’Air Transport Pilot License (A) et selon la spécialisation le Commercial Pilot License, l’Instrument Rating (Mutli Engine ou Hélico) ou le Flying Crew License.

Quelles sont les perspectives de carrière ?

Quelles sont les conditions pour être candidat EOPN (élève-officier du personnel navigant) dans l’armée de l’air ?

Où peut-on retirer un dossier de candidature ?



Pour en savoir plus : le site de l'armée de l'air
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée emploi