• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Côte-d'Or : l'affaire Grégory Labbé relancée 15 ans après sa mort

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Le 16 août 2001, Grégory Labbé, 21 ans, est poignardé à mort dans la maison de ses parents à Dijon. Son meurtrier n’a jamais été retrouvé. De nouveaux éléments vont être analysés dans l'espoir que les progrès de la science permettent de découvrir l'identité du coupable. 

Par Cyrielle Cabot

Le 16 août 2001, Grégory Labbé, 21 ans, est tué de 19 coups de couteau. Fils de l’avocat dijonnais François-Xavier Labbé, il est retrouvé par sa mère au rez-de-chaussée du domicile familial, Cours du Parc à Dijon, en Côte-d'Or. 

Voilà quinze ans que l’enquête est en cours. Le meurtrier de Gregory n’a jamais pu être identifié. L’arme du crime n’a jamais été retrouvée et les prélèvements faits sur place n’ont jamais permis de révéler l’identité du coupable.

Une enquête en cours depuis 15 ans

Depuis le drame, des dizaines de témoins potentiels ont été entendus, plusieurs suspects ont été interrogés et toutes les pistes possibles ont été explorées par plusieurs juges d’instruction.

Mais les choses pourraient bien prendre un nouveau tournant grâce à la science. Pour la énième fois, des enquêteurs ont repris l’affaire à zéro étudiant chacune des pièces du dossier.

La solution dans les microtraces d'ADN

Ils ont fini par déterminer que plusieurs prélèvements méritaient d’être examinés de nouveau avec les nouveaux outils et techniques scientifiques disponibles. En effet aujourd'hui, les progrès de la science permettent de faire parler des microtraces d'ADN qui jusqu'alors étaient à peine détectées. 

"La science évolue très vite donc nous avons décidé de faire à nouveau ses investigations biologiques et techniques."

"Nous avons décidé de faire analyser tout un tas de prélèvements et d'objets placés sous scéllés qui n'ont pas été analysés à ce jour où qui l'ont été avec des techniques anciennes", explique Marie-Christine Tarrare, procureure de la république. "La science évolue très vite donc nous avons décidé de faire à nouveau ses investigations biologiques et techniques.

Des cheveux, des poils, des vêtements et plusieurs objets prélevés sur la scène du crime vont être analysés. 

Voir le reportage de Fabienne Acosta, Roxane Florin et Lucile Feuillebois avec Marie-Christine Tarrare, procureure de la république.
Côte-d'Or : l'affaire Grégory Labbé relancée 15 ans après sa mort
Le 16 août 2001, Grégory Labbé, 21 ans, est poignardé à mort dans la maison de ses parents à Dijon. Son meurtrier n’a jamais été retrouvé. De nouveaux éléments vont être analysés dans l'espoir que les progrès de la science permettent de découvrir l'identité du coupable.  - Fabienne Acosta, Roxane Florin et Lucile Feuillebois

un proche de Grégory ? 

La piste privilégiée : le coupable est un proche du jeune homme. Pour cause, le matin du meurtre, ce dernier a vraisemblablement ouvert lui-même la porte à son tueur. 

Les résultats de ces nouvelles analyses devraient être connus début 2017. L'affaire a encore dix ans devant elle avant que le délai de prescription ne soit dépassé.



.  

A lire aussi

Sur le même sujet

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus