Dijon : un "commando" revendique les trois attaques au marteau

Publié le Mis à jour le

Un mystérieux commando a revendiqué dans un message audio l'attaque au marteau qui est survenue en septembre 2017 près de l'Université de Bourgogne. Le procureur de la République de Dijon est étonné par cette revendication.

Ils se proclament "commando de défense du peuple et de la patrie française", et revendiquent l'attaque au marteau qui a eu lieu à proximité du boulevard Mansart, à Dijon, le mardi 26 septembre dernier. 

A travers un message audio envoyé au Bien Public, le "commando" se déclare responsable des faits qui ont blessé trois personnes. L'assaillant avait réussi à prendre la fuite.

Dans leur message audio, le "commando" revendique une filiation avec Anders Behring Breivik, l'auteur d'une tuerie de masse en Norvège en 2011, qui a causé la mort de 77 personnes.
A noter que ce "commando" a également revendiqué la double agression de Chalon-sur-Saône, le 15 septembre dernier.

Le procureur considère cette revendication "étonnante"


Mais le procureur de la République de Dijon est étonné. "Cette revendication semble un peu étonnante, puisqu’elle intervient plusieurs semaines après les faits. Elle fait état de raisons qui seraient essentiellement de lutte et d’agression à l’encontre du multiculturalisme", précise Éric Mathais.

Il explique qu'une "enquête précise est en cours et va continuer pour savoir s’il s’agit ou non d’une revendication fantaisiste". L'affaire est confiée aux hommes de la police judiciaire de Dijon, en charge de l'enquête.

durée de la vidéo: 01 min 21
Dijon : un "commando" revendique les trois attaques au marteau ©France 3 Bourgogne


Un reportage de Maxime BAYCE, Charles BEHR, Antoine LAROCHE, Antoine DUTOT et Maxime OZEL avec
Éric Mathais, procureur de la République de Dijon