• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : le conseil municipal se prononce sur l'interdiction des cirques qui exhibent des animaux

© France 3 Bourgogne
© France 3 Bourgogne

Les élus du groupe Europe-Ecologie-Les Verts ont déposé un voeu «pour une ville sans cirques avec animaux sauvages» qui doit être voté à l'issue du Conseil municipal de Dijon le lundi 24 Juin. 

Par CN

Lors du Conseil Municipal du 24 juin, le vœu de ne plus accueillir de cirques avec animaux sauvages a été adopté à une large majorité, cinq élus se sont abstenus.
Des militants de l'association dijonnaise "Combactive" ont sensibilisé les conseillers municipaux avant la tenue du Conseil.


La ville de Dijon pourrrait bientôt ne plus accueillir les cirques qui exhibent des animaux sauvages dans leurs spectacles. L'association régionale Combactive, dont le siège est à Dijon, s'en réjouit.

Des militants de cette association s'étaient mobilisés pour protester en décembre 2017 lors de la venue à Dijon du cirque Bouglione qui fêtait alors ses 170 ans. 

Les mentalités ont changé. Les spectacles d'animaux dans les cirques gênent ou choquent beaucoup de monde. Leur place est dans leur environnement naturel où ils peuvent parcourir en toute liberté des dizaines de kilomètres par jour. 

D'autres villes se sont déjà positionnées sur ce point comme Besançon, Lille ou Montpellier. 

Catherine Hervieu, présidente des élus EELV à Dijon explique que "les anciennes pratiques doivent évoluer que ce soit dans les abattoirs, dans les élevages, mais aussi dans les cirques". 

Catherine Hervieux fait remarquer qu'aujourd'hui "il y a des cirques qui ont su se créer une notoriété internationale en proposant des spectacles sans animaux". Le fameux Cirque du Soleil en est le parfait exemple. "A notre époque, poursuit Catherine Hervieu, le cirque sans animaux doit devenir un objectif

Le voeu du groupe Europe-Ecologie-Les Verts est un levier,  dit-elle, pour sensibiliser à la fois les professionnels du cirque, le grand public, et le législateur. Le maire a en son pouvoir de vérifier les bonnes conditions d'orrganisation des cirques et c'est lui qui délivre les autorisations.

"Ce voeu est donc un signe fort donné aux cirques pour qu'ils passent à autre chose" affirme Catherine Hervieu.

L'association Combactive estime qu'il parait difficilement envisageable que la majorité des élus vote contre le voeu des élus écologistes.


Interview : Romane Viallon Tiphaine Pfeiffer
Montage : Simon Schneider


ITW : Catherine Hervieu - Présidente du groupe EELV au conseil municipal de Dijon

 

Sur le même sujet

Dole : du foot mixte au lycée

Les + Lus