Dijon : une course pour lutter contre le cancer colorectal

Parc de la Colombière à Dijon / © Thesupermat
Parc de la Colombière à Dijon / © Thesupermat

Ce samedi 18 mars 2017 au parc de la Colombière, à Dijon, aura lieu la « Blue Run », une course organisée dans le cadre de la campagne Mars Bleu. L’événement permettra de récolter des fonds au profit du Comité de Côte-d’Or de la Ligue contre le cancer.

Par Léo Bonizec

Une course de prévention


Les étudiants de 5e année de pharmacie de l’université de Bourgogne se mobilisent pour la lutte contre le cancer colorectal.

Ils organisent, encadrés par la JESS (Junior Est Santé Service) de Dijon, une course de santé publique ce samedi 18 mars 2017 au Parc de la Colombière à Dijon.

Cette manifestation sportive s’inscrit dans le cadre de l’opération « Mars Bleu ». Une opération similaire à « Octobre Rose », qui lutte, pour sa part, contre le cancer du sein.

Tous les fonds des inscriptions seront reversés au profit du comité de Côte-d’Or de la Ligue contre le cancer.

Un événement conçu pour petits et grands afin que tous puissent participer :
  • Une marche de 3 kilomètres
  • Une course de 6 kilomètres
  • Une course de 9 kilomètres, avec un stand de ravitaillement
Les inscriptions se font sur le site de Blue Run Dijon jusqu’à ce jeudi 16 mars ou sur place au niveau de l’esplanade du Parc de la Colombière, à partir de 09h30 le samedi 18 mars 2017.

Le tarif standard est fixé à 7 euros et le tarif étudiant est de 3 euros. Attention, le nombre de places est limité ! Une majoration de 3 euros sur les tarifs est à prévoir sur place.

43 000 nouveaux cas par an en France

Le cancer colorectal est l’un des cancers les plus répandus dans les pays industrialisés. Avec 43 000 nouveaux cas chaque année chez les Français, il se place en troisième position chez l’homme et en seconde position chez la femme.

Plus grave, il se classe deuxième en terme de mortalité chez les hommes et troisième chez les femmes. On dénombre 17 800 décès tous les ans.

Les causes exactes du développement d'un cancer du côlon sont mal connues. Toutefois, 95% des cancers colorectaux se déclarent après 50 ans et 46% après 74 ans. Il est donc conseillé de faire un dépistage le plus tôt possible.

Cependant, plusieurs facteurs de risques ont été découverts. Retrouvez-les sur le site de l’association Blue Run Dijon.

Dans le cadre du dépistage organisé, chacun peut bénéficier, tous les deux ans, de 50 à 74 ans, d’un test de prévention. Celui-ci est fourni par le médecin traitant et est à réaliser chez soi. Un test beaucoup plus facile depuis un an.


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus