Dijon : Crossject va travailler en coopération avec le département d'Etat américain de la Défense

Crossject va travailler en partenariat avec le Département d'Etat américain de la Défense chargé de la défense chimique, biologique, radiologique et nucléaire. L'entreprise a signé un accord de coopération en recherche et développement relatif à l'auto-injecteur Zeneo® Midazolam.
© France 3 Bourgogne
Basée à Dijon, l'entreprise Crossject a été créée par des anciens salariés des laboratoires Fournier.

Cette entreprise a développé un système d'auto-injection, une piqûre sans aiguille, qui propulse les liquides médicamenteux à travers la peau, en une fraction de seconde.

Cette invention révolutionnaire qui permet notamment l'injection de produits anti épileptiques, intéresse l'armée américaine. 

Ce type de médicament permet de traiter des personnes victimes d'attaque chimique à base de neurotoxiques. précise Patrick Alexandre,  Président du Directoire de Crossject 

Écoutez ses explications, au micro d'Anne Berger :  
durée de la vidéo: 01 min 06
Dijon : Crossject décroche un contrat avec le département d'Etat américain de la Défense ©France 3 Bourgogne

Nous sommes très heureux de signer cet accord de coopération en matière de recherche et développement avec le Département américain de la Défense, après leur audit mené à Dijon en juillet dernier
Il y a un centre d’intérêt commun évident dans la protection des troupes contre les attaques réalisées avec des agents neurotoxiques.
La Food and Drug Administration (FDA) aux États-Unis et le DOD harmonisent leurs efforts de manière systématique  pour favoriser le développement et l'utilisation de certains produits pharmaceutiques spécifiques.

(Patrick Alexandre Président du Directoire de Crossject)


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
innovation santé société armée sécurité technologies sorties et loisirs