• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : deux nouvelles plateformes de recherche inaugurées à l'INRA

Le centre INRA de Dijon / © FTV
Le centre INRA de Dijon / © FTV

L'Institut National de la Recherche Agronomique Bourgogne-Franche-Comté a inauguré le 9 décembre des locaux dédiés à deux plateformes de recherche appelées ChemoSens (en relation avec le Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation) et GenoSol (ressources génétiques microbiennes des sols).

Par F.L.

L'Etat et la Région premiers contributeurs
La création de ces deux nouvelles plateformes a été possible grâce au financement de l'Etat et de la Région Bourgogne-Franche-Comté pour une somme de près de 8 millions d'euros.

La plateforme GenoSol
La plateforme de recherche GenoSol est rattachée à l'unité mixte de recherche (UMR) "Agroécologie" (sous les tutelles de l'Inra, l'Université de Bourgogne, AgroSup Dijon, CHU et CNRS) 
C'est une initiative unique en Europe, elle a pour mission la conservation, la mise à disposition et la caractérisation des ressources génétiques microbiennes des sols.
GenoSol permet d'établir une cartographie des sols en fonction de la diversité de la microflore (ensemble des micro-organismes non animaux appartenant à l'écologie d'un milieu généralement humide), des caractéristiques pédologiques (étude des sols et leur composition) et de ses usages.
Les échantillons de sol sont conservés et analysés, et permettent de constituer une véritable banque des ressources génétiques microbiennes / © FTV
Les échantillons de sol sont conservés et analysés, et permettent de constituer une véritable banque des ressources génétiques microbiennes / © FTV

Les organismes évoluant dans le sol (mammifères, insectes, arachnides, vers, mollusques, protozoaires, nématodes, champignons, bactéries...) représentent une masse bien supérieure à celle de ceux vivant au-dessus du sol.
On peut estimer à plus d'un million, le nombre de types microbiens différents par gramme de sol.

La plateforme ChemoSens
Quant à la plateforme ChemoSens, elle développe des méthodes et des outils servant à la caractérisation physico-chimique et sensorielle des aliments.
Chimie analytique et analyse sensorielle sont combinés pour développer de nouvelles approches de caractérisation des aliments et du comportement alimentaire.
Cette platefrome travaille ainsi sur :
  • les outils pour les recherches sur le consommateur
  • les outils sensoriels
  • les méthodes d'analyse sensorielle
  • les techniques en sensométrie
  • les méthodes d'analyse des arômes et composés de la flaveur

Au sein de l'unité mixte de recherche (UMR) "centre des Sciences du goût et de l'Alimentation" (sous les tutelles de l'INRA, CNRS, Université de Bourgogne), la plateforme ChemoSens est dédiée à l'étude de la perception des aliments et du comportement alimentaire. 
Le nouveau bâtiment abritant la plateforme de recherche ChemoSens / © FTV
Le nouveau bâtiment abritant la plateforme de recherche ChemoSens / © FTV

Elle accompagne les recherches de nombreux partenaires académiques et industriels en France, en Europe et dans le monde.

L'INRA à Dijon
Trois thématiques principales caractérisent les activités du centre de Dijon : les sciences du goût et de l'alimentation, l'agroécologie et l'analyse socio-économique des territoires et du développement rural.
Le centre de Dijon est composé de :
  • 6 unités, dont 3 unités mixte et une expérimentale
  • 441 agents
  • 36 millions d'euros de budget dont 8 millions en ressources propres 
  • 120 hectares de domaine expérimentale et 2000 mètres carrés de de serres et de chambres climatisées
  • 263 conventions de partenariat en cours en 2014, 10 projets européens en cours en 2015
  • 48 licences et 3 brevets
  • Plus de 280 publications chaque année dans les meilleurs revues à comité de lecture répertoriées
Au niveau du territoire national, l'INRA est le premier institut de recherche agronomique en Europe avec 8417 chercheurs, ingénieurs et techniciens, au 2ème rang mondial pour ses publications en sciences agronomiques.

Le reportage de Sylvain Bouillot et Christophe Gaillard
Intervenants
  • Samuel Mondy, Responsable de la plateforme de recherche « Genosol »
  • Luc Pénicaud, Directeur unité CSGA, Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation
Deux nouvelles plateformes de recherche pour l'Inra
Aujourd'hui à Dijon, l'INRA l'Institut National de la Recherche Agronomique, inaugure l'extension de 2 plates-formes de recherche. Une concernant la perception sensorielle des aliments, l'autre le patrimoine génétique des sols. 2 projets financés par l'État et la région pour un total de près de 3 millions d'euros. Reportage Sylvain Bouillot et Christophe Gaillard


A lire aussi

Sur le même sujet

Bourgogne : de nombreuses animations vous attendent pour le Mois des Climats !

Les + Lus