Dijon : quel bilan un mois après le lancement des trottinettes électriques en libre-service ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par M. F.

Cela fait un mois que des trottinettes électriques "Ireine" roulent dans les rues de Dijon. Quel bilan et quel avenir ? Nous avons interrogé le co-fondateur de la société qui s'est lancée dans l'aventure.

"Le bilan c'est un peu moins de 6 000 utilisateurs en moins d'un mois avec une rotation d'une trentaine de trottinettes tous les jours". Fabrice Fombonne, le co-fondateur de l'entreprise qui a lancé un service de location de trottinettes en libre-service à Dijon fin septembre est satisfait. "Ça a été un bon démarrage, on est très contents", dit-il.

Loin de la déferlante vue dans les grandes métropoles, l'entreprise dijonnaise a préféré se lancer un nombre limité d'engins. Et elle compte poursuivre dans cette voie. "On va rester humble. Le but est de continuer à se développer doucement, d'augmenter le nombre de trottinettes parce que les usagers nous le demandent.

Mais on ne veut pas aller trop vite, parce qu'on apprend tous les jours. À s'organiser en termes de logistique, à réparer les trotinettes parce que c'est un usage intensif."

 

Pas d'accident recensé pour l'instant

Le public qui se laisse tenter par ce nouveau mode de transport est "assez jeune", selon Fabrice Fombonne. "On voit qu'il y a des heures d'affluence. Entre 12h et 14h elles sont énormément sollicitées. Le soir également à la sortie des lycées ou des facultés, on voit qu'il y a un usage assez intensif."

Selon l'entreprise, aucun accident n'est à déplorer depuis le lancement du service le 18 septembre dernier. "On a des remontées plutôt positives au bout d'un mois. Certes le volume de trottinettes sur Dijon n'est pas important comme on peut le voir sur d'autres grandes villes, et ce n'est pas notre but. Mais aujourd'hui, on peut être fier que ça se passe plutôt bien", indique le dirigeant.
 

Des trottinettes plus robustes à venir

"On a commencé avec un parc de 125 trottinettes. On a fait le choix de n'en mettre que 25 par jour sur la ville de Dijon. Sur les 125, il y en a une trentaine qui ont subi de fortes dégradations. Mais heureusement on a une équipe assez performante en terme de SAV qui les reconditionne pour qu'elles soient à nouveau opérationnelles pour le lendemain ou le surlendemain."

"On découvre les faiblesses, notamment au niveau des garde-boues qui sont pris pour des freins, alors que ce n'en sont pas. Donc on pallie avec des pièces détachées pour les changer assez régulièrement."
 

La société compte bientôt mettre en service de nouveaux engins, plus robustes. "On travaille sur la version deux des trottinettes avec un modèle beaucoup plus robuste, avec des performances qui permettent de faire face aux aléas climatiques et notamment à la pluie. Et on travaille sur la version trois qui devrait arriver dans le deuxième trimestre 2020."
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité