Etoiles dans le ciel dijonnais : un phénomène qui s'explique

Dans la soirée du mercredi 25 décembre, peu après 19h, des dijonnais ont constaté un étrange phénomène lumineux dans le ciel : plusieurs points lumineux alignés se déplaçant vers le haut. Il y a une explication à cela.
 

La nuée de satellites Starlink de passage dans le ciel dijonnais
La nuée de satellites Starlink de passage dans le ciel dijonnais © Twitter Jondi
Des points lumineux dans le ciel
Dans la soirée du mercredi 25 décembre, aux alentours de 19 heures, plusieurs personnes ont constaté dans le ciel des points lumineux qui se suivaient, et montant dans le ciel.
Comme par exemple une internaute de France 3 Bourgogne, Rachel : "Nous avons été témoin avec ma fille d'un phénomène très bizarre dans le ciel ce soir vers 19h, une lignée d'étoiles qui avançaient à espace régulier, une quarantaine"
Un commentaire hier soir sur la page FB de France 3 Bourgogne
Un commentaire hier soir sur la page FB de France 3 Bourgogne © FTV

Des satellites, nombreux, de passage dans la lumière du soleil
Selon Eric Chariot, de la Société Astronomique de Bourgogne, basée à Dijon : "Le phénomène lumineux est lié à une nuée de satellites.
Il s'agit de satellites de communication de la société SpaceX, d'Elon Musk. Ces satellites font partie d'une constellation, placée en orbite basse, pour constituer le projet "Starlink""


Autre passage prévu ce jeudi soir en début de soirée
Selon le spécialiste Eric Chariot, "les satellites seront à nouveau visibles dans le ciel dijonnais ce jeudi soir, dès le coucher de soleil. Il faut observer le ciel en direction du Sud-Ouest, côté Vénus (l'étoile la plus brillante), et l'observation peut se faire jusqu'à 19h10. "
M.Chariot préconise de se rendre sur le site Heavens-Above.com pour avoir les coordonnées et les horaires de passage précis des satellites Starlink dans le champ visuel.
La nuée de satellites dans le ciel du Haut-Doubs mercredi soir, 25 décembre.
La nuée de satellites dans le ciel du Haut-Doubs mercredi soir, 25 décembre. © Florian Delgrande

Le projet Starlink : des milliers de satellites
Les premières mises en orbite de grappes de satellites se sont déroulées en mai et en novembre 2019 : 2 X 60 satellites lancés par deux fusées Falcon 9 de SpaceX.
Le projet de cette constellation de satellites est de pouvoir offrir  un accès à l'internet sur tout point du globe terrestre, mais, cela nécessite une nuée de satellites positionnés en orbite basse (550 kilomètres)
Le projet initial de Starlink prévoit de fonctionner dans un premier temps avec 1584 satellites, la couverture concernant le Nord des Etats-Unis et le Canada.
Mais les autres phases de déploiement du projet prévoient une flotte de 4425 satellites.
A terme, le projet complet comportera une flotte de 12 000 satellites répartis sur trois niveaux, d'ici le milieu des années 2020 : 1 600 doivent être placé à une altitude de 550 kilomètres, 2 800 satellites doivent circuler à une altitude de 1 150 km et environ 7 500 satellites sont placés à une altitude de 340 km.

Pollution visuelle
Les astronomes ont déjà dénoncé dans une tribune la pollution visuelle engendrée par le passage de ces satellites dans le champ des téléscopes. Les satellites Starlink sont très brillants, et leur clarté peut être proche des étoiles les plus brillantes observables.
Cela a compromis aussi l'observation d'étoiles filantes en mai 2019.
Une observation de météorites gâchée par le passage de satellites
Eric Chariot de la Société Astronomique de Bourgogne, précise que "les passages de satellites dans le champ d'observation des astronomes photographes est fréquent, on a l'habitude. Le seul problème, c'est qu'avec la nuée Starlink, ils sont nombreux."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
astronomie culture sciences espace insolite
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter