Football : Dijon se déplace à Troyes

Julio Tavares, lors du match face à Metz le 13 janvier 2018. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP
Julio Tavares, lors du match face à Metz le 13 janvier 2018. / © JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Après un déplacement douloureux à Monaco vendredi et une défaite 4-0, les Dijonnais enchaînent avec un nouveau match à l'extérieur face à un adversaire direct au classement, Troyes, ce mardi 20 février 2018. Une rencontre très importante de l'aveu même de l'entraîneur Olivier Dall'Oglio.

Par Maryline Barate


Après avoir été dominés à Monaco vendredi, les Dijonnais vont tenter de faire mentir la malédiction qui les frappe lors de leurs matchs à l'extérieur. Depuis le début de la saison, ils n'ont ramené que cinq points en douze déplacements. En jouant à Troyes cette rencontre reportée au stade de l'Aube pour cause d'inondations au début du mois, le DFCO veut faire boire la tasse à l'ESTAC.

Inverser la tendance

Quatre points seulement séparent Dijon de Troyes à l'issue de la 26e journée. Les Bourguignons pointent à la 13e place du classement quand les Aubois sont à la 15e position.

« À l’extérieur, il faudrait inverser la tendance. Nous devons d’abord être solides. Quand on voit nos prestations à l’extérieur et notamment celle à Monaco… On donne souvent des ballons à l’adversaire qui finissent au fond. Il y a un peu de naïveté dans notre jeu qu’il faut éliminer contre des adversaires comme l’ESTAC ou d’autres. Si on ramène un point de Troyes, nous serons entièrement satisfaits. Si on prend des points sur ce match-là, c’est un bonus. L’idée maintenant, c’est de laisser l’ESTAC assez loin et puis avancer, même petitement. », a analysé Olivier Dall'Oglio, le tacticien dijonnais, lors de la conférence de presse d'avant-match.


Le groupe dijonnais


Bonne nouvelle pour le DFCO ! Jordan Marié et Frédéric Sammaritano sont à nouveau opérationnels, ils reviennent de blessures. « Ils étaient là sur l’entraînement de dimanche. Ils peuvent prétendre à une place dans le groupe. C’est bien d’avoir récupéré deux milieux de terrain. C’est ce qu’il nous manquait en ce moment, donc c’est une bonne chose », a commenté Olivier Dall'Oglio. Xeka, en revanche, ne sera pas du voyage.


A lire aussi

Sur le même sujet

Prévention de l'obésité dans l'Yonne

Les + Lus