• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Gilets jaunes : qui sont les anti-mobilisation en Bourgogne ?

Les membres de l'association AIGUE ne manifesteront pas le 17 novembre / © Damien Rabeisen
Les membres de l'association AIGUE ne manifesteront pas le 17 novembre / © Damien Rabeisen

Les appels à la mobilisation du 17 novembre pullulent sur les réseaux sociaux mais certains syndicats et certaines associations ne soutiennent pas le mouvement.

Par Tiphaine Pfeiffer

Pourquoi certaines personnes ne manifesteront pas le 17 novembre 2018 ?

La plupart des associations et syndicats qui se désolidarisent du mouvement du 17 novembre revendiquent l'urgence de financer des politiques alternatives à la voiture et à la consommation de carburants fossiles. 

Urgence écologique

Ces associations refusent de condamner l'augmentation des taxes annoncée par le gouvernement si elle sert à financer des politiques publiques dédiées à l'écologie.

L'Association pour l'information et la gestion universelle de l'environnement (AIGUE) de Beaune tire la sonnette d'alarme : certes, l'augmentation des prix du carburants ne fait plaisir à personne, encore moins en milieu rural où la voiture est indispensable mais les transports constituent 27% des émissions de gaz à effet de serre en France.

Selon cette association, il est urgent d'agir en proposant des primes pour permettre l'achat de véhicules propres, le développement de transports en commun et en taxant aussi les transports de marchandises sur de grandes distances.
capture d'écran facebook / © France 3 Bourgogne
capture d'écran facebook / © France 3 Bourgogne


Compensations économiques

Les syndicats de salariés, comme la CFDT, considère que l'appel au blocage du 17 novembre n'est pas une réponse adaptée car le cours du carburant est appelé à augmenter durant les prochaines années. 
Cela doit inciter dès aujourd'hui la société à réfléchir à ses modes de déplacement.

Le syndicat revendique la mise en place de mesures sociales pour compenser l'augmentation des prix du carburants comme un chèque énergie ou un crédit d'impôt de conversion écologique.

Des motards critiques

La fédération des motards en colère de Saône-et-Loire a aussi exprimé des réserves quant au mouvement.
Elle estime que les automobilistes ne les ont pas soutenus lors de leurs propres mobilisations et que d'autres sujets d'insatisfactions se sont greffés sur les revendications initiales concernant le prix du carburant.

Elle s'inquiète également de tentatives de récupération politique du mouvement.


Un reportage de Sylvain Bouillot, Damien Rabeisen et Chantal Gavignet

Intervenants
  • René Montagnon, membre association AIGUE Beaune
  • Christian Allaume, président Fédération Française des Motards en Colère 71
  • Laure Nicolaï, secrétaire générale CFDT Bourgogne Franche-Comté
Gilets jaunes : qui sont les anti-mobilisation en Bourgogne ?
Qui sont ceux qui ne veulent pas se mobiliser et rejoindre le mouvement des gilets jaunes en Bourgogne ?

A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : des lycéens s'agenouillent en soutien à ceux interpellés à Mantes-la-Jolie

Les + Lus