La base aérienne de Cazaux se réorganise avec l’arrivée des militaires de Dijon-Longvic

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.L.

La base aérienne de Cazaux, en Gironde, vient de fêter la naissance d'une nouvelle escadre. La 8e escadre de chasse a vu le jour grâce notamment à l’arrivée de militaires venus de la Base Aérienne 102 de Dijon-Longvic, en Côte-d’Or.



Pourquoi des militaires de Côte-d’Or ont-ils été transférés en Aquitaine ?

L’armée poursuit sa restructuration afin de réaliser des économies budgétaires.

La dissolution de la BA Capitaine-Guynemer basée à Dijon-Longvic (la plus ancienne des bases de l'armée de l'air) arrivera à son terme en 2016.



Parallèlement, Bordeaux est désormais le pôle majeur de l'organisation de l'Armée de l'air.

La BA 120 de Cazaux a célébré mardi 25 août 2015 la création de la 8e escadre de chasse (l'équivalent d'un régiment dans l'armée de l'air).







Quelles sont les missions de la nouvelle escadre ?

Cette 8e escadre de Cazaux aura surtout des missions de formation et d’entraînement des jeunes pilotes.

Elle regroupera l’escadron de transition opérationnel, l’escadron de soutien technique en charge de l’entretien de la flotte des alphajet, ainsi que l’escadron d’entraînement de Côte-d’Or, qui était basé à Dijon.



Au total, 60 pilotes et mécaniciens militaires (200 personnes avec leurs familles) ont déménagé progressivement depuis un an en emmenant avec eux les derniers Alphajets de la Base Aérienne 102.

" Il y a eu un gros travail à faire en termes d’infrastructures pour les accueillir. Par effet "boule de neige", cela a amené plusieurs unités à déménager à l’intérieur de la base", explique le colonel Laurent Thiébaut, commandant de la base aérienne de Cazaux de 2013 à 2015.



"Nous subissons les restructurations bon gré mal gré", dit de son côté le capitaine Cédric, commandant d'escadrille de l’escadron d'entraînement de Côte-d'Or. "Le plus difficile serait pour les femmes qui perdent et doivent rechercher du travail et les enfants qui doivent retrouver de nouveaux copains."



 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité