Ligue 1 : pas de passe de trois pour Dijon qui s'incline 1-0 à Nice

Olivier Dall'Oglio, l’entraîneur du Dijon FCO / © Stephane Guiochon/ maxppp
Olivier Dall'Oglio, l’entraîneur du Dijon FCO / © Stephane Guiochon/ maxppp

Le DFCO était trop faible ce dimanche pour espérer s'imposer sur la pelouse de l'OGC Nice qui est pourtant en crise. Dijon avait la possibilité d'enchaîner une troisième victoire consécutive. Au lieu de ça, la (petite) série s'arrête net.

Par Z.S. avec AFP

Nice a signé une douloureuse victoire (1-0), ce dimanche, contre une faible équipe de Dijon.

Nice dépasse Dijon au classement


Les Aiglons (15e) ont gagné dans la douleur et, avec 13 points, repassent juste devant des Bourguignons qui, malgré leurs limites, peuvent s'en vouloir tant ils ont eu d'opportunités de bien finir. Le Niçois avaient pourtant débuté avec enthousiasme, comme sur cette action collective Souquet-Koziello-Balotelli ponctuée par une reprise de l'Italien, stoppée par le gardien dijonnais Baptiste Reynet (8).

Ce contenu n'est plus disponible

Le DFCO a rivalisé


Mais rapidement, leur manque de simplicité réduisait leur jeu au strict minimum. En mal de confiance, les Azuréens avaient le plus grand mal à prendre l'initiative. Dans ces conditions, Dijon, désireux de construire, mais très limité techniquement, parvenait à rivaliser. Sur un centre de Tavares, Sammaritano volleyait parfaitement. Souquet se jetait avec le sens du sacrifice pour contrer le ballon (16).

Balotelli libère Nice


Même en souffrance, Nice parvenait parfois à créer quelques décalages. Sur un centre de Walter, la reprise de Jallet, en grande difficulté toute la première période, était détournée par Reynet (20). Tout allait donc se jouer sur une décision arbitrale de M. Thual, qui jugeait illicite un ceinturage de Marie sur Plea dans la surface. Impitoyable, Balotelli inscrivait alors son sixième but en L1.

Ce contenu n'est plus disponible

Dijon a eu les occasions, pas l'efficacité


Contre toute attente, ses coéquipiers revenaient pourtant en seconde période avec la peur au ventre. Les Dijonnais pouvaient alors mettre le pied sur le ballon et s'offrir plusieurs occasions. Ni Mehdi Abeid (72), Dylan Bahamboula (81), Xeka (86) ou Sammaritano (89) ne parvenaient toutefois à écrouler le château de cartes niçois.

A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : derniers préparatifs au lycée Montchapet pour les épreuves du bac

Les + Lus