Littérature jeunesse : le dijonnais Gustave Eiffel et sa tour font toujours rêver les enfants

Publié le

Depuis la naissance de la Tour Eiffel en 1889, son créateur Gustave Eiffel inspire les artistes. La Dame de Fer est l'héroïne de plusieurs livres pour enfants. La vie de l'ingénieur dijonnais se raconte même en bande dessinée.

 

Chronique littérature jeunesse du 15 novembre 2021

Mais à quoi sert la Tour Eiffel ?

de Samir Senoussi et Thomas Baas

Casterman

A partir de 7 ans

 "Mais à quoi sert la Tour Eiffel ?" est une question que tout le monde se pose, n'est-ce pas ?

Les auteurs, Samir Senoussi et Thomas Baas, tentent (enfin !) de répondre à cette énigme en retraçant l’histoire de la Dame de Fer depuis le lancement du concours pour l’exposition universelle en 1887 jusqu’à nos jours.

Le lecteur découvre les différentes étapes de la construction, les questionnements et les critiques que l'édifice de fer a suscités et les différents usages que Gustave Eiffel a lui-même trouvés, pour l’armée et la météorologie, afin d'éviter que sa tour soit démontée.

L’album permet aussi de faire la connaissance de Gustave Eiffel, ce Dijonnais passionné par le fer et l’acier.

C’est vraiment un magnifique livre, drôle et instructif.

Une conclusion s’impose :  "la Tour de 300 mètres" comme on l'appelait autrefois, est devenue le symbole de la France mais elle sert surtout à susciter la rêverie.

 

Le pyjama de la tour Eiffel

de Claude Halmos et Jeanne Detallante

Casterman 

A partir de 4 ans

Le pyjama de la tour Eiffel nous emmène en 2043. La Dame de Fer est alors très très âgée. Un matin, les chats du quartier découvrent qu’elle est encore en pyjama en signe de protestation : elle en a assez de ne pas pouvoir s’allonger pour dormir.

L’histoire, onirique, est proposée par la psychanalyste spécialiste des enfants Claude Halmos.

Dans cette nuit fantasmée, les chats, les chouettes et la tour Eiffel discutent et s’unissent pour relever un défi qui paraissait impossible : permettre à la Tour Eiffel de se coucher. C'est une très jolie fable moderne, illustrée par Jeanne Detallante qui donne à la nuit un aspect douillet et rassurant.

Cet album prouve une fois encore la force symbolique de la tour Eiffel qui semble indéboulonnable, dotée d’une personnalité propre.

Le récit de la psychanalyste vise à autoriser les enfants à rêver, rêver plus grand, envisager l'impossible pour se construire. 

 

La Tour Eiffel, l'histoire de la Dame de Fer

de Marine Breuil-Salles et Mona Dolets

Quelle histoire éditions

A partir de 6 ans

Pour faire découvrir la Tour Eiffel aux enfants, je vous conseille deux petits documentaires de la collection Quelle histoire.

Intitulé La Tour Eiffel, ce livre souple, aux illustrations attrayantes, permettra aux jeunes lecteurs de tout savoir sur la construction de l’édifice, avec une chronologie précise, les noms des principaux protagonistes et des informations sur Gustave Eiffel. Il propose un lien vers une version audio.

Si votre curiosité n’est pas rassasiée, un volume de cette collection, intitulé Gustave Eiffel, est consacré à l'ingénieur bourguignon lui-même.

Lea version coffret La tour Eiffel, avec un puzzle de 192 pièces, plaît beaucoup aux enfants car le dessin, une fois reconstitué, permet de s'adonner à un jeu de "cherche et trouve". L'illustration foisonnante donne une idée du paysage parisien au moment de l'édification de la Dame de Fer sur le champ-de-Mars.

 

Gustave Eiffel

de Eddy Simon et Joël Alessandra

Editions 21g, collection Destins d'histoire

Pour les adolescents et les adultes

Cette biographie est passionnante de Gustave Eiffel. Elle permet de découvrir les différentes réalisations de l’ingénieur bourguignon, notamment ses ponts et l’ossature de la statue de la Liberté.

Des aspects plus méconnus de sa vie sont développés : son obstination, son admiration pour les femmes de sa famille et son implication, malgré lui, dans le scandale de Panama, ne sont pas oubliés. Il s'est intéressé aux recherches scientifiques de son époque sur les systèmes hydroliques comme sur l'aviation.

C'est vraiment une bande dessinnée captivante, écrite avec le concours des descendants de Gustave Eiffel.

Une fois l’album refermé, on comprend que seule une dose de rêve et de folie pouvait permettre l’édification d’une tour de 324 mètres de haut qui tutoie les étoiles.